Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les avantages et inconvénients à investir dans le fonds dédié aux PME lancé par l'Etat

Les avantages et inconvénients à investir dans le fonds dédié aux PME lancé par l'Etat
© olaser/ Getty Images

Le gouvernement a annoncé la naissance d'un nouveau fonds mercredi 30 septembre. En cette période de crise, il vise à inciter les Français à investir dans des sociétés non cotées et sera entièrement dédié aux petites et moyennes entreprises (PME). Baptisé "BpiFrance Entreprises 1", ce fonds de capital-investissement (private equity) sera réservé uniquement aux investisseurs particuliers. "Orienter l'épargne des Français vers l'économie réelle et les entreprises est plus que jamais une priorité. Le nouveau fonds de Bpifrance, accessible au grand public, permettra aux Français d'investir plus facilement dans un portefeuille large et diversifié de PME françaises", fait valoir le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, dans un communiqué.

Les épargnants pourront souscrire à ce fonds dès jeudi 1er octobre depuis le site internet de la société de gestion 123-im.com. Il sera ensuite distribué par les réseaux bancaires, d'assureurs et de gestion de patrimoine. "BpiFrance Entreprises 1" répond à la volonté du gouvernement d'orienter le surplus d'épargne accumulé par les Français depuis mars et les mesures de confinement de la population. Selon la Banque de France, pas loin de 100 milliards d'euros pourrait être ainsi économisés sur l'ensemble de l'année.

Réservé uniquement aux investisseurs particuliers, ce fonds commun de placement à risque (FCPR) recueillera jusqu'à 95 millions d’euros maximum sur 12 mois. Il est constitué de parts de 145 fonds partenaires de Bpifrance, investis dans plus de 1 500 entreprises, essentiellement françaises (79%) et européennes (13%). Au niveau de la répartition par secteur, ce FCPR est notamment investi dans des sociétés tech (25%), industrielles (21%) et spécialisées dans les biens de consommation (24%).

Voici les avantages à investir dans ce nouveau fonds :

  • Il est bien plus abordable que les fonds habituellement dédiés au private equity, puisque son ticket d'entrée s'élève à seulement 5 000 euros. Autrement dit, les particuliers pourront investir dedans en injectant ce montant minimal, contre des sommes bien plus conséquentes généralement exigées, de l'ordre de 100 000 euros.
  • Les investisseurs peuvent espérer bénéficier d'un taux bien supérieur à celui de produits d'épargne comme le Livret A ou les contrats d'assurance vie en euros. Ce fonds pourrait desservir un rendement annuel brut (de prélèvements sociaux et de fiscalité) compris entre 5% et 7%, selon le directeur général de Bpifrance, Nicolas Dufourcq.
  • Les plus-values obtenues lors de la revente de ses parts dans le fond peuvent être exonérées d'impôt, mais les prélèvements sociaux (CSG,CRDS...) resteront dus. Pour bénéficier de cet avantage fiscal, l'investisseur devra toutefois renoncer à tout versement de dividendes pendant les cinq premières années du fonds.

Voici à présent les risques et inconvénients de ce placement :

  • Les sommes investies ne sont pas garanties. Vous pouvez donc potentiellement perdre de l'argent en plaçant vos économies dans ce fonds. Ce type d'investissement est par nature très risqué, d'autant que "Bpifrance Entreprises 1" comprend des fonds investis dans des startups, dont la durée de vie peut être parfois très courtes. Il reste donc réservé à des investisseurs avertis, disposant de ressources par ailleurs.
  • Ce placement n'est pas du tout liquide : les sommes investies sont bloquées pendant toute la durée du fonds, soit six ans à compter du 1er octobre 2020, prorogeable une année supplémentaire. Vous ne devez donc pas y placer vos économies si vous en aurez besoin prochainement.
  • La rentabilité visée de 5% à 7% par an est certes très élevée en comparaison du 0,5% que confère le Livret A, mais elle demeure inférieure au rendement du capital-investissement classique, lequel est aussi plus risqué, car concentré sur un nombre plus restreint d'entreprises. Cette rentabilité est évaluée de manière "prudente" et "conservatrice", a précisé le directeur en charge des fonds de fonds chez Bpifrance, Benjamin Paternot, cité par l'AFP.

Le capital-investissement affiche en France une performance annuelle légèrement supérieure à 11% sur la période 2004-2018, selon l'association FranceInvest. Reste à voir si ce nouveau fonds parviendra à séduire ou non les Français.

À lire aussi — Comment placer l'argent accumulé sur votre livret A sans prendre de risque

Découvrir plus d'articles sur :