Les avions évitent l'espace aérien syrien pour ne pas être touchés par une frappe américaine sur Assad

Une capture d'écran qui montre l'espace aérien syrien vide en avril 2011. Flightradar24

  • Le ciel syrien est plus vide que d'habitude car les compagnies aériennes essaient de s'éloigner d'une potentielle frappe aérienne des États-Unis sur la Syrie.
  • Depuis des années, les avions évitent l'espace aérien d'une Syrie ravagée par la guerre, mais les compagnies ont reçu de nouveaux avertissements qui étendent la zone de danger.
  • Les régulateurs de vols ont dit aux avions d'éviter l'est de la Méditerranée et Chypre, où les États-Unis et les Russes ont des bases navales.
  • Donald Trump a dit à la Russie de "se préparer" à des frappes punitives sur le régime de Bachar al-Assad en réponse aux attaques chimiques du week-end dernier.

Le ciel au dessus de la Syrie et de ses environs est encore plus vide que d'habitude car les vols commerciaux évitent cette aire où est attendue une potentielle frappe américaine sur le régime de al-Assad.

Les trajectoires aériennes évitent la Syrie depuis longtemps mais récemment la zone à ne pas survoler a augmenté avec la montée en puissance des tensions.

Le régulateur de vols Eurocontrol a dit aux compagnies aériennes, mardi, d'éviter de survoler l'est de la Méditerranée afin de ne pas être touchées et d'éviter que les communications soient interrompues.

Eurocontrol a déclaré: "Étant données les probables frappes aériennes sur la Syrie, par des missiles air/sol ou des missiles de croisières dans les prochaines 72 heures, et la possibilité d'interruptions irrégulières des équipements radio de navigation, les plans de vols sur l'est de la Méditerranée et l'espace aérien de Nicosie doivent être reconsidérés."

L'est de la Méditerranée et l'île de Chypre, dont Nicosie est la capitale, sont juste à l'ouest de la Syrie.

Avoid here = zone à éviter. Google Maps/Business Insider

Les vols commerciaux au-dessus ou près de la Syrie sont déjà rares. La plupart de ces compagnies évitent déjà le nord et le nord-est de la Syrie — où se trouvent la plupart des zones de conflit comme Alep ou Deir Ezzor — à cause de la guerre en cours, d'après Flightradar24

Ceci dit, la mise en garde publiée mardi par Eurocontrol sur l'est de la Méditerranée est une preuve d'une frappe aérienne américaine très attendue.

Donald Trump envisage de lancer une attaque punitive sur la Syrie en représailles de l'attaque chimique du week-end dernier qui a tué une soixantaine de civils, et qu'il impute au régime syrien et à la Russie. 

Le président américain a dit aux russes de "se préparer" à une frappe américaine sur la Syrie dans un tweet mercredi matin.

Il prévoit une frappe plus lourde que celle de l'année dernière, quand il avait lancé une attaque de 59 missiles de croisières Tomahawk sur des structures militaires suite aux attaques chimiques.

Le président américain ne s'est pas rendu à un sommet international majeur en Afrique du Sud pour réfléchir à ses options, et lundi, il a dit qu'il annoncerait sa décision sous peu. Israel anticipe visiblement une frappe américaine.

Version originale : Alexandra Ma/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : On n'a jamais été aussi près de la fin du monde depuis la Guerre froide selon des scientifiques

VIDEO: Un restaurant à Londres sert des petits déjeuners avec un œuf d'autruche — c'est 24 fois plus gros que celui d'une poule