Les baby-boomers sont bien plus sensibles que les millennials révèle une étude

Une nouvelle étude révèle que les baby-boomers sont plus sensibles que les millennials. JASON CAIRNDUFF/Reuters

Alors que les millennials sont connus pour leur "sensibilité", il est possible que la société ait appliquer cette étiquette à la mauvaise génération. Il s'avère que les générations plus âgées sont en réalité bien plus hypersensibles que les plus jeunes, selon une nouvelle étude publiée dans le Journal Psychology and Aging. Les personnes âgées de 23 à 38 ans s'avèreraient moins hypersensibles que les baby-boomers de 55 à 73 ans, a déclaré Julia Naftulin à Business Insider US. Les chercheurs ont défini "l'hypersensibilité" comme le fait de ne pas être réceptif aux réactions des autres et de s'attaquer à toute critique contre soi, a écrit Julia Naftulin. 

L'étude — la plus importante à ce jour sur le narcissisme — a examiné six ensembles de données, recueillies antérieurement auprès de 750 personnes âgées de 13 à 77 ans. Il s'agissait de mieux comprendre de quelle façon les traits narcissiques varient d'une génération à l'autre et comment les niveaux de narcissisme évoluent en vieillissant. Selon la chercheuse Julia Naftulin, la particularité de cette étude repose sur le fait qu'elle se concentre à la fois sur les tendances au narcissisme de générations et d'individus. Jusqu'ici, les études effectuées sur le narcissisme ne portaient que sur l'un ou sur l'autre. 

À lire aussi — 2 psychologues pensent que prendre des selfies tout le temps pourrait être le signe d'un trouble mental appelé 'selfitis'

Le trouble de la personnalité narcissique, selon la clinique Mayo, est un état mental qui implique une exagération du sentiment d'importance personnelle, un besoin excessif d'attention et d'admiration, un manque d'empathie et une faible estime de soi, qui rend l'individu plus vulnérable face aux critiques. Ces caractéristiques existent sur un large spectre et peuvent également être constatées chez une personne qui ne présente pas ce trouble. Les chercheurs ont constaté qu'avec l'âge, les participants à l'étude devenaient moins sensibles, l'hypersensibilité diminuant brusquement à l'âge de 40 ans. Mais lorsqu'ils se sont penchés sur les tendances propres à chaque génération, ils ont constaté que les jeunes étaient moins sensibles que leurs parents.

Les millennials ont la réputation d'être des "flocons de neige"

Les résultats sont à l'opposé de la façon dont le monde voit les millennials. Dans une interview accordée à Forbes en 2017, Neil Howe, spécialiste des questions de générations, a déclaré que les médias qualifiaient souvent les millennials de "génération de flocons de neige" (generation snowflake). Un terme péjoratif qui désigne le fait d'être surprotégé, politiquement correct et très sensible. Bien que ce stéréotype ait un "fond de vérité ", explique Neil Howe, cette critique offre un tableau déformé de la réalité. "Le fait de se concentrer uniquement sur ces traits de caractère de manière négative conduit généralement à des affirmations associées aux millennials qui n'ont pas de fondement dans les faits", poursuit-il. "Nous sommes tentés de négliger les vraies forces de cette génération. Des forces qui profiteront sans doute énormément à notre pays dans les années à venir."

Par exemple, les millennials font preuve de sérieux, de positivisme, de tolérance et d'optimisme. Des qualités qui auront une très grande incidence sur le long terme, selon Joel Stein. Dans un article publié en couverture du Time en 2013, le journaliste a exploré les stéréotypes voulant que les millenials soient des êtres paresseux et se sentant tout permis. Les baby-boomers sont connus sous le nom de "génération Moi", mais ils ont produit des millenials, la "génération Moi, moi et moi", explique-t-il. Cependant, il a constaté que derrière ce stéréotype se dessine un tableau beaucoup plus grand : "La grandeur d'une génération est déterminée par la façon dont elle réagit aux défis qui lui sont lancés. Et, tout aussi important, par la façon dont nous réagissons face à eux."

Version originale : Hillary Hoffower / Business Insider US  traduit de l'anglais par Mégan Bourdon.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Une professeure d'université qui enseigne sur 'devenir adulte' dit que les millennials ne se considèrent adultes que lorsqu'ils franchissent une certaine étape qu'ils ne cessent de repousser

VIDEO: Voici les premiers petits boulots de grands businessmen