Les chauffeurs-livreurs Amazon ont été impliqués dans plus de 60 accidents, dont 13 mortels, depuis 2015 aux États-Unis

Paul Hennessy/NurPhoto via Getty Images

Amazon s'est empressé de répondre à une demande croissante de livraisons de la part de sa clientèle grandissante. Mais aux Etats-Unis, la société a peut-être privilégié la vitesse au détriment de la sécurité de ses employés, selon une enquête de BuzzFeed News et ProPublica, publiée ce lundi 23 décembre. L'enquête apporte un éclairage nouveau sur le bilan humain des livraisons d'Amazon. Depuis 2015, les chauffeurs transportant des colis d'Amazon ont été impliqués dans 60 accidents de voiture, qui ont causé des blessures graves et la mort de 13 personnes.

L'enquête s'appuie sur une combinaison de documents publics et judiciaires, de notes de service internes et d'entretiens avec d'anciens et d'actuels employés d'Amazon. Elle conclut que certains de ces accidents auraient pu être évités. Mais les dirigeants d'Amazon ont rejeté les propositions de mesures qui auraient pu offrir plus de sécurité aux chauffeurs, tel que l'obligation de les soumettre à des tests de dépistage de drogues. Pire, le rapport donne des exemples d'incongruités survenus dans sa course à l'embauche massive et rapide. Amazon a ainsi embauché un chauffeur-livreur atteint de cécité nocturne, et un autre ayant reconnu avoir consommé de la marijuana à des fins médicales.

Amazon nie toute mise en danger de ses employés 

Amazon n'a pas immédiatement répondu à la demande d'interview de Business Insider US. Cependant, l'entreprise a nié auprès de BuzzFeed News le fait de privilégier sa croissance au détriment de la sécurité de ses employés et a soutenu avoir "toujours mis l'accent sur la sécurité". La firme de Seattle a aussi fait l'objet d'un examen minutieux de la part des législateurs aux Etats-Unis cette année en raison des préoccupations concernant la sécurité de son réseau de livraison. Après que les sénateurs aient envoyé une lettre à son PDG Jeff Bezos pour lui demander des renseignements sur les pratiques de sécurité de l'entreprise, un représentant a simplement répondu que "la sécurité est la priorité absolue d'Amazon".

Mais des questions restent en suspend, même après cette lettre. L'enquête a notamment mis en cause l'application GPS interne utilisée par Amazon pour ses conducteurs, Rabbit. Celle-ci leur demanderait parfois d'effectuer des demi-tours et des virages à gauche dangereux. En octobre dernier, à Chicago, un enfant a été heurté et tué par un chauffeur d'Amazon qui effectuait un virage à gauche. 

En avril dernier, le directeur financier d'Amazon, a annoncé que l'entreprise s'employait à diviser par deux le temps de livraison pour les abonnées du service Prime, passant de deux jours à un jour. Un programme qui ne concerne pour l'heure que les Etats-Unis. En France, Amazon Prime permet déjà de bénéficier de la livraison gratuite en un jour ouvré.

Version originale : Aaron Holmes / Business Insider US. Traduit de l'anglais par Mégan Bourdon. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Amazon veut réduire les délais de livraison pour ses clients Prime

VIDEO: Ce distributeur automatique de voitures permet de tester un véhicule avant de l'acheter