Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les chauffeurs routiers coincés au Royaume-Uni devront se soumettre à un test Covid-19 rapide

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les chauffeurs routiers coincés au Royaume-Uni devront se soumettre à un test Covid-19 rapide
"Tous les chauffeurs de poids lourds, indépendamment de leur nationalité, devront se soumettre" à un dépistage livrant un résultat en environ 30 minutes, a indiqué le ministère des Transports dans un communiqué. © Pixabay

La découverte d'une nouvelle souche du Covid-19 a fait craindre le pire aux chauffeurs routiers partis faire leur travail au Royaume-Uni. Pris de panique, les Etats européens ont interrompus les échanges avec les Britanniques, et de nombreux professionnels sont restés bloqués à la douane. Devront-ils y passer Noël, seul dans leur camion ? A priori, non. Le gouvernement britannique a annoncé mardi soir avoir trouvé un accord avec la France, permettant aux chauffeurs de poids lourds bloqués au Royaume-Uni à la suite de la fermeture de la frontière de quitter le pays moyennant un test Covid rapide au départ.

"Tous les chauffeurs de poids lourds, indépendamment de leur nationalité, devront se soumettre" à un dépistage livrant un résultat en environ 30 minutes, a indiqué le ministère des Transports dans un communiqué. Ce protocole sera revu le 31 décembre mais "pourrait rester en place jusqu'au 6 janvier", a-t-il précisé. Une moindre contrainte pour les chauffeurs, qui pourront ainsi rentrer pour les fêtes.

A lire aussi — L'OMS et les experts rassurent sur la nouvelle souche du coronavirus détectée au Royaume-Uni

Il faudra "quelques jours" pour permettre aux milliers de camions bloqués autour du port de Douvres de passer la Manche, après l'accord trouvé avec Paris autorisant la reprise des traversées moyennant un test Covid négatif, a indiqué mercredi le gouvernement britannique. Le port a en effet rouvert dans la nuit de mardi à mercredi à la suite de cet accord de sortie de crise entre Londres et Paris.

Quelque 4 000 poids lourds étaient bloqués mardi soir dans le Kent (sud-est), autour de la zone portuaire : de 700 à 800 sur l'autoroute menant de Londres au port et près de 3 000 sur un ancien aéroport voisin, où les chauffeurs pourront se faire tester.

A lire aussi — Des trains de nuit vont permettre de rejoindre l'Allemagne et l'Autriche depuis Paris dès 2021

Découvrir plus d'articles sur :