Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les chevaux de course numériques en plein essor, l'un d'entre eux s'est vendu 125 000$

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les chevaux de course numériques en plein essor, l'un d'entre eux s'est vendu 125 000$
Image d'illustration d'une course de chevaux, bien réelle celle-là. © Ross Holburt/Racing Photos via Getty Images

Un cheval de course numérique basé sur la technologie blockchain s'est vendu 125 000 dollars (104 000 euros environ) récemment, alors que la cryptomania fait fureur sur les marchés. Dans le jeu en ligne Zed Run, les chevaux de course numériques peuvent courir, être échangés et élevés. Différentes races et lignées rendent les chevaux uniques, ainsi que leur historique de course. Les joueurs achètent et possèdent les chevaux de la même manière que les jetons non fongibles — ou NFT. Ils sont inscrits dans le code de la blockchain sur laquelle les chevaux sont basés.

Zed Run fonctionne sur la blockchain Ethereum. Lors de son lancement en 2019, les chevaux se vendaient environ 30 dollars (25 euros environ) — mais les prix ont augmenté pour atteindre un pic de 125 000 dollars (104 000 euros environ) et dépasser régulièrement les 15 000 dollars (12 000 euros environ). Près de 11 000 chevaux ont été vendus depuis lors et 8 000 autres ont été élevés au sein du jeu. Différentes écuries mélangent les lignées et les races dans le but de produire des chevaux performants.

À lire aussi — Trois experts expliquent pourquoi les NFT peuvent être l’avenir des collections ou une bulle spéculative

Les NFT sont une tendance cryptographique en plein essor, où les gens achètent des fichiers numériques uniques tels que des images, des fichiers audio ou vidéo qui ne sont pas échangeables. Ils sont souvent considérés comme des objets de collection, car toute personne en ligne peut généralement les visualiser, mais une seule personne peut les posséder.

Dans "Zed Run", les joueurs peuvent inscrire leurs chevaux à des courses contre rémunération et gagner des prix de quelques centaines de dollars. Avant de s'inscrire, les joueurs ne peuvent pas voir quelles sont les chances de gagner et doivent donc prendre part aux courses en fonction des caractéristiques et de l'historique de leur cheval.

Les chevaux numériques, l'un des derniers avatars de la cryptomania actuelle

Chris Ebeling, cofondateur de Virtually Human, qui a lancé Zed Run, a déclaré à Sportico qu'il existait des possibilités d'expansion et que les gens pourraient éventuellement vivre du commerce, de l'élevage et des courses de chevaux numériques.

La société de jeux Atari, qui a développé son activité blockchain et crypto, soutient Zed Run dans son développement.

Les chevaux numériques sont l'une des dernières tendances qui émergent de la cryptomania qui en a saisi plus d'un. Ces derniers mois, les NFT se sont vendus à des prix record et ont pénétré des industries allant de la musique à l'art aux jeux. L'expansion et l'intérêt se poursuivent malgré les inquiétudes concernant la bulle des cryptoactifs.

Au début du mois, Mick Jagger a utilisé un extrait de chanson combiné à une boucle visuelle de l'artiste Extraweg pour collecter des fonds pour une œuvre de charité et Christie's a annoncé qu'elle mettrait aux enchères davantage de pièces d'art numérique après avoir réussi à vendre une oeuvre au prix record de plus de 69 millions de dollars (57 millions d'euros environ).

D'autres actifs numériques sont également en plein essor, comme les terrains et les biens immobiliers virtuels, qui peuvent être achetés, construits et vendus, tout comme les chevaux. Une image d'un tel paysage virtuel s'est vendue plus de 74 000 dollars (61 000 euros environ) au début du mois.

Version originale : Sophie Kiderlin/INSIDER

À lire aussi — Deux employés de Coinbase se sont mariés en échangeant des NFT

Découvrir plus d'articles sur :