Une sénatrice américaine veut démanteler les géants de la tech... les 6 autres choses à savoir dans la tech ce matin

La sénatrice et candidate démocrate à la présidentielle Elizabeth Warren au festival South by Southwest (SXSW), durant lequel elle a évoqué le démantèlement des géants de la tech, le 9 mars 2019. REUTERS/Sergio Flores

Bonjour ! Voici les 7 choses importantes à savoir dans les nouvelles technologies et la vie numérique, ce lundi 11 mars 2019. 

1. Une sénatrice américaine et candidate démocrate à la présidentielle veut démanteler les géants de la tech. Elizabeth Warren dit que la marque à la pomme pose les mêmes problèmes de concurrence avec ses Apple Store que Facebook, Google et Amazon.

2. Une soirée commémorative au siège de Facebook pour un ancien dirigeant a dégénéré et la sécurité soupçonnait l'implication d'un gang. Cet événement s'est déroulé en 2013 et montre les enjeux de sécurité pour le groupe.

3. Voici tout ce que vous devez savoir sur les probables lunettes intelligentes d'Apple. Elles devraient sortir en 2020.

4. Sam Altmann va quitter son poste de président de l'incubateur à succès Y Combinator. Il est l'une des personnes les plus influentes de la tech depuis 2014, en aidant au développement d'Airbnb, Stripe ou Twitch.

5. Les consommateurs ne veulent plus suivre les prix des smartphones. Selon un sondage d'USA Today, seulement 3% des personnes interrogées aux Etats-Unis sont prêtes à dépenser plus de 1000 dollars pour un smartphone.

6. Google lance une application sur le gigantesque marché de l'Inde pour apprendre aux enfants à lire. Ces derniers peuvent améliorer leurs compétences en anglais et en hindi à travers des jeux proposés sur l'app Bolo.

7. Uber attend une nouvelle décision de la justice française sur le statut de ses chauffeurs. Le conseil des prud'hommes de Paris va se prononcer sur dix dossiers de chauffeurs demandant une requalification pour être considérés comme des salariés du VTC.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les startuppeuses françaises ont récolté plus d'argent en 2018 mais ça ne leur permet toujours pas de combler leur retard, selon une étude StartHer/ KPMG

VIDEO: Grâce à ce mug à céréales, vous pouvez prendre votre petit-déjeuner tout en faisant du vélo

Contenu Sponsorisé

Votre entreprise fait face à des défis? Apprenez à vous adapter et à prospérer avec Agile

  1. joseph

    en ce qui concerne UBER, il faut dire que le développement important d’emplois « uberisés » implique des risques spécifiques pour ces travailleurs : les conditions de travail indépendant très modulables (horaire, emploi du temps, lieu...) rémunéré à la tâche présentent certains avantages mais aussi beaucoup d’inconvénients pour la santé et la sécurité du travail avec de la précarité, et peu de prévention des risques professionnels et de protection sociale : voir « La prévention des risques professionnels liés aux plateformes de services » : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=574

Laisser un commentaire