Les cigarettes électroniques parfumées pourraient être mauvaises pour le coeur, surtout celles au menthol

La cigarette électronique est devenue la principale alternative au tabac pour des millions de fumeurs dans le monde. Pourtant, elle n'en serait pas moins nocive. Selon une étude menée par des chercheurs de l'école de médecine de Stanford, le liquide qui permet d'aromatiser la vapeur des cigarettes électroniques pourrait augmenter le risque de maladies cardiovasculaires, la première cause de mortalité dans le monde, deuxième en France. Les scientifiques ont étudié l'effet de ces e-liquides sur les cellules endothéliales. Ces cellules tapissent l'intérieur des vaisseaux sanguins et jouent un rôle essentiel dans la santé cardiaque et cardiovasculaire.

En observant les cellules endothéliales, ils ont découvert que l'exposition à six différents arômes e-liquides entraînait des niveaux bien plus élevés de molécules impliquées dans la mort cellulaire, et inhibait certaines des fonctions cellulaires, rapporte Associated Press. Ils ont par la suite observé la réaction des cellules mises en contact avec du sang prélevé de personnes ayant récemment utilisé une cigarette électronique. Ils ont répété la procédure avec le sang de non-fumeurs et de fumeurs de tabac, afin de comparer les résultats. D'après les chercheurs, les dommages varient selon les arômes. Les plus nocifs seraient la cannelle et le menthol. 

À lire aussi : Mal s'alimenter serait plus dangereux que de fumer

Le directeur de l'Institut Cardiovasculaire de Stanford et professeur en médecine cardiovasculaire et radiologie, le docteur Joseph Wu, a déclaré que jusqu'à présent, "nous ne disposions d'aucune donnée sur la façon dont ces e-liquides affectent les cellules endothéliales humaines". Alors que certaines études avaient suggéré que la cigarette électronique pouvait diminuer le risque de cancer, il affirme que l'étude montre "clairement" qu'elle n'est pas une alternative saine aux cigarettes traditionnelles.

L'équipe de Joseph Wu prévoit de réaliser d'autres études. Toutefois, les résultats ne convainquent pas l'ensemble de la communauté scientifique. Le docteur Jane Freedman de l'Université de Massachussets considère que des petites études en laboratoire ne peuvent prouver que l'inhalation de la fumée des cigarettes électroniques est réellement nocive, rapporte Associated Press. Elle pense néanmoins que cela devrait pousser les scientifiques à continuer les tests de sécurité.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Ketchup, tabac, consoles de jeu... Ces produits américains que l'Union européenne menace de taxer en raison des aides accordées à Boeing

VIDEO: Les Jeux olympiques de Paris en 1900 étaient sans doute les JO les plus bizarres de l'histoire

  1. Veron

    ah ah ah! Vous commencez l'article en disant que la cogarette electronique n'est pas moins nocive que la cigarette classique!!!! Mais vous êtes des comiques ou des cinglés??
    Ah non j'oubliais, vous êtes des vendus à l'industrie du tabac!!!!
    Autant pour moi!

    • Dana

      Il serait bien de relire la phrase afin de la comprendre. En aucun cas une telle chose est dite.

Laisser un commentaire