Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les citations les plus importantes du premier débat de la présidentielle américaine

Les citations les plus importantes du premier débat de la présidentielle américaine
© REUTERS/Mike Segar

Hillary Clinton et Donald Trump se sont affrontés lundi pour le premier des trois débats de l'élection présidentielle américaine, avant le scrutin du 8 novembre.

Le journaliste de NBC Lester Holt a fréquemment modéré un débat animé à l'université Hofstra, à Long Island (Etat de New York). Le débat était divisé en six séquences de 15 minutes, bien que les séquences aient souvent dépassé le temps imparti.

Les sujets portaient sur l'état de l'union ("America's Direction"), l'économie ("Achieving Prosperity") ainsi que la sécurité nationale et la politique étrangère des Etats-Unis ("Securing America").

Le duel était émaillé de piques des deux côtés.

Nous avons rassemblé les extraits les plus discutés du débat ci-dessous.

Donald Trump à propos des actions d'Hillary Clinton's en matière de libre-échange :

"Vous n'avez rien accompli en 26 ans. Votre mari a signé l'ALENA, qui est une des pires choses jamais arrivées à ce pays."

Hillary Clinton à propos de son programme économique :

"Nous devons rendre l'économie plus équitable, en commençant par relever le salaire minimum et en garantissant un salaire égal à tâches égales."

La réponse de Donald Trump quand on lui demande de publier sa déclaration d'impôts :

"Je publierai ma déclaration d'impôts — contre l'avis de mon avocat, lorsqu'elle publiera les 3000 e-mails qui ont été effacés."

REUTERS/Lucas Jackson

Hillary Clinton avait préparé sa réplique :

"Pourquoi refuse-t-il de publier sa déclaration d'impôts ? Peut-être est-il moins riche qu'il le dit, moins charitable qu'il l'affirme, à moins qu'il ne doive 650 millions de dollars à Wall Street ou à des banques étrangères."

Donald Trump affirme que son tempérament est son "meilleur" atout :

"J'ai un bien meilleur tempérament que Clinton."

Hillary Clinton a attaqué Donald Trump à travers ses nombreuses faillites :

"Il y a plein de très bons entrepreneurs qui n'ont jamais fait faillite."

REUTERS/Mike Segar

Elle avait aussi préparé sa réponse sur le système judiciaire américain :

"On ne peut pas juste dire 'ordre et justice'. Nous devons proposer un projet... Les prisons privées devraient cesser d'exister au niveau des Etats comme elles ont été arrêtées au niveau fédéral."

Donald Trump l'a aussitôt renvoyé dans les cordes :

"Clinton ne veut pas utiliser certains mots : ordre et justice. Quand je vois ce qui se passe dans ce pays... je dis que nous avons besoin d'ordre et de justice dans notre pays."

Hillary Clinton a aussi abordé la réforme de la police :

"Nous devons rétablir la confiance entre les communautés et la police. Nous devons faire en sorte que la police ait les meilleures formations, les meilleures techniques, et qu'elle soit préparée à n'utiliser la force que lorsque c'est nécessaire."

Voici comment Donald Trump voit la situation de l'Amérique :

"Il y a des gangs qui arpentent les rues de l'Amérique... et beaucoup d'entre eux sont des immigrés illégaux. Il faut retirer les armes aux mauvaises personnes."

Donald Trump a insisté sur la technique de l'arrestation et de la fouille (stop-and-frisk) pour faire baisser la criminalité :

"Maintenant, que dans une ville comme Chicago vous pratiquiez ou non le stop-and-frisk, une technique qui a bien marché, le maire Giuliani est ici, a très bien marché à New York."

Hillary Clinton ne partageait pas son avis sur ce sujet :

"Le stop-and-frisk a été jugé anticonstitutionnel. Entre autres parce que c'était inefficace."

Lorsqu'on l'a interrogé sur sa déclaration selon laquelle Hillary Clinton ne paraissait pas présidentielle, Donald Trump a parlé de son "endurance" :

"Je ne pense pas qu'elle soit assez vigoureuse pour être présidente de ce pays. Il faut énormément d'endurance."

REUTERS/Rick Wilking

Hillary Clinton a rejeté ces critiques mettant en cause sa forme :

"Bon, le jour où il fera le tour 112 pays pour signer des traités de paix et des accords... ou même passera 11 heures à témoigner devant une commission parlementaire, il pourra me parler d'endurance."

Version originale : Skye Gould et Harrison Jacobs / Business Insider

Lire aussi : Hillary Clinton a clairement gagné le premier débat de l'élection présidentielle américaine, selon les focus groups