Publicité

Les cryptomonnaies sont désormais illégales en Chine

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les cryptomonnaies sont désormais illégales en Chine
L'annonce de la Banque centrale chinoise entraînait une chute de plus 6 % de la valeur du Bitcoin, vendredi 24 septembre à la mi-journée. © Pixabay
Publicité

En Chine, pays sur lequel reposait il y a encore quelques mois l'immense majorité des "mines" de Bitcoin, les transactions en cryptomonnaies sont désormais illégales. La nouvelle est venue de la Banque centrale chinoise (PBOC), vendredi 24 septembre, une décision qui apparaît comme un nouveau coup d'arrêt après une série de mesures visant à lutter contre ce type d'échanges sur le territoire.

Les valeurs des cryptomonnaies, dont le bitcoin, ont massivement fluctué au cours de l'année écoulée en partie en raison de la réglementation en Chine, qui cherche à empêcher la spéculation et le blanchiment d'argent. "Les activités commerciales liées aux monnaies virtuelles sont des activités financières illégales", a écrit la PBOC dans un communiqué en ligne, ajoutant que les contrevenants feraient "l'objet d'une enquête pour responsabilité pénale conformément à la loi".

Depuis le début de l'année, plusieurs provinces chinoises ont déjà interdit l'exploitation de "mines" de cryptomonnaies.

>> Investissez dans les cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum…) grâce à la plateforme d'achat et de vente en ligne Coinhouse

Réaction des marchés

Toutes les activités impliquant des cryptomonnaies concernées, telles que le commerce de monnaies virtuelles, la vente de jetons, les transactions impliquant des dérivés de devises virtuelles et les "collectes de fonds illégales".

Les marchés n'ont pas tardé à réagir à cette annonce. À 13h30, les deux plus grosses capitalisations du secteur, le bitcoin et l'Ethereum, chutaient respectivement de 6,7 et 10,4 %. En mai, le bitcoin avait déjà nettement chuté à la suite d'une mise en garde de Pékin lancée aux investisseurs contre le commerce spéculatif des cryptomonnaies.

Au cours des dernières années, "le commerce et la spéculation autour du bitcoin et d'autres monnaies virtuelles se sont généralisés, perturbant l'ordre économique et financier, donnant lieu à du blanchiment d'argent, des collectes de fonds illégales, de la fraude, des systèmes pyramidaux et d'autres activités illégales et criminelles", a dénoncé la Banque centrale.

En juin, des responsables chinois avaient annoncé l'arrestation de plus de 1 000 personnes soupçonnées d'avoir utilisé des ressources tirées de la criminalité pour acheter des cryptomonnaies.

À lire aussi — Le Salvador revendique un demi-million d'utilisateurs du portefeuille en bitcoin Chivo

Découvrir plus d'articles sur :