Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les différents types d'ordres que vous pouvez passer en Bourse pour acheter ou vendre des actions

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les différents types d'ordres que vous pouvez passer en Bourse pour acheter ou vendre des actions
Deux grands types d'ordres peuvent être passés sur les marchés actions. © Pxhere

Vous disposez d'un portefeuille d'actions à travers un plan d'épargne en actions (PEA) ou un compte-titres et vous souhaitez faire évoluer votre placement ? Pour cela, vous pouvez notamment passer des ordres en Bourse, d'achat ou de vente. En tant qu'investisseur particulier, vous devez recourir à un intermédiaire, votre banque dans laquelle vous disposez de votre portefeuille ou un courtier, comme Bourse Direct, Boursorama ou encore Fortunéo.

En l'espace de moins d'une seconde, ils transmettront vos ordres à Euronext, l'opérateur de la Bourse de Paris, dès lors que les entreprises dont vous détenez ou souhaitez détenir des actions sont cotées sur cette place de marché. "Deux grands types d'ordre peuvent être passés sur les marchés actions par les investisseurs particuliers : les limit orders (ordre à cours limité, ndlr) et les market orders (ordre au marché, ndlr)", explique Vincent Boquillon, responsable Cash Equities chez Euronext.

À lire aussi — Les particuliers vont pouvoir participer aux levées de fonds des entreprises cotées à la Bourse de Paris

Ordre au marché et ordre à cours limité

L'ordre au marché est le plus simple dans son fonctionnement. Vous passez un ordre, il est directement exécuté, quel que soit le prix et le nombre d'actions que vous souhaitez acquérir ou vendre, comme 10 actions du pétrolier Total par exemple.

L'ordre à cours limité permet quant à lui de passer un ordre pour lequel il est stipulé une limite de prix à ne pas dépasser ou sous laquelle ne pas descendre. Vous pouvez par exemple demander à acheter des actions Total à un prix maximum de 50 euros l'action. Dans ce cas, l'ordre pourra être exécuté à n'importe quel prix en-dessous de 50 euros, à 30 comme à 40 euros. Si le titre passe au-dessus de 50 euros, autour de 60 euros par exemple, l'ordre restera en attente dans le carnet d'ordres.

Pour suivre en direct l'évolution du carnet d'ordres, dont le but est de permettre la rencontre de l'offre et de la demande, vous pouvez vous rendre directement sur le site d'Euronext. Voici par exemple celui de Total en fin de journée jeudi 3 juin :

Capture d'écran du carnet d'ordres pour l'action Total, sur le site d'Euronext Paris, jeudi 3 juin 2021 à 17h38.. Euronext

Pour une grosse valeur en Bourse comme Total, des centaines voire des milliers d'ordres peuvent être passés en temps réel. À la gauche du tableau, figure le nombre d'ordres d'achat passés, au prix de 39,98 euros par exemple pour la première ligne, concernant un nombre total de 1 558 actions. Sur la droite, le même principe s'applique pour les ordres de vente. La première ligne indique ainsi 12 ordres de vente à 39,99 euros pour 1 950 titres au total.

Pour les achats (à gauche), figurent en haut du tableau les prix maximum auxquels les investisseurs veulent investir. Pour les ventes d'actions, c'est à l'inverse les prix les plus bas auxquels les investisseurs souhaitent céder leurs titres qui figurent en tête.

À lire aussi — Il est désormais possible d'investir dans le bitcoin et l'ethereum à la Bourse de Paris

Des ordres avec un seuil de déclenchement

Il existe en outre des stop orders, soit des ordres en Bourse avec un seuil de déclenchement. Autrement dit, quand une action atteint le prix demandé, l'achat ou la vente est effectué. "Cette stratégie peut être aussi bien à la hausse qu'à la baisse", précise Vincent Boquillon. Si le prix d'une action vous paraît trop élevé, vous pouvez par exemple mettre un stop à 30 euros, qui sera le prix auquel l'achat sera déclenché. "Cela permet de saisir des opportunités d'investissement à des courts attractifs", souligne Vincent Boquillon.

Vous pouvez aussi choisir de vendre quand l'action tombe à un prix fixé par vous, pour éviter de conserver des titres risquant de perdre encore de la valeur dans votre portefeuille. "C'est comme une protection, permettant de couper une position, un mécanisme de protection du portefeuille", explique l'expert d'Euronext.

Choix de la durée de validité de l'ordre

Enfin, une durée de validité des ordres — à cours limité et avec un seuil de déclenchement — doit être déterminée. Trois possibilités s'offrent alors aux investisseurs : le day order, l'ordre good-til-date et l'ordre good-til-canceled. Le day order est un ordre valable pour la journée seulement. Si vous souhaitez acheter une action Total, par exemple, dès lors que son prix tombe à 30 euros mais que la valeur de cette action est restée supérieur à ce prix toute la journée, alors votre ordre sera annulé et non exécuté.

L'ordre good-til-date permet également d'annuler un ordre, mais cette fois-ci à une date précise que vous aurez choisie. L'ordre good-til-canceled, enfin, permet de rendre valable un l'ordre jusqu'à ce qu'il soit exécuté ou bien annulé par vous. Dans ce dernier cas, il peut arriver que l'achat ou la vente de l'action ne soit concrètement réalisé qu'au bout d'un an, quand son prix aura enfin atteint celui souhaité par vous pour que l'ordre soit exécuté.

La crise a fait décoller le nombre d'ordres passés

L'immense majorité des ordres passés sur les marchés d'Euronext sont des ordres à cours limité, contre 1% seulement de market orders (ordres au marché). Au total, l'opérateur de la Bourse de Paris, mais aussi de celles d'Amsterdam, de Bruxelles, de Dublin, de Lisbonne, de Milan et d'Oslo, enregistrent chaque jour environ 25 millions d'ordres, dont plus de 13 millions rien que sur Euronext Paris.

La forte volatilité des cours en 2020, avec la crise économique, a engendré une augmentation de 20% des ordres et des volumes échangés sur les marchés gérés par l'opérateur boursier. La très grande majorité des ordres sont des day orders, avec une durée de validité d'un jour. Le reste —5% — sont des ordres good-til-date et good-til-canceled.

Avec la crise sanitaire, le confinement et l'épargne accumulée faute de pouvoir consommer, de nombreux particuliers se sont aussi laissés tenter par la Bourse ces derniers mois. Le nombre de transactions réalisées par des particuliers en France sur des actions admises aux négociations en Europe a atteint un niveau record au premier trimestre 2021, à 18,2 millions, dans le prolongement des volumes élevés constatés l'année dernière par l'Autorité des marchés financiers (AMF). Aujourd'hui, les particuliers représentent environ 5 à 6% des investisseurs sur Euronext.

À lire aussi — Les litiges reçus par le gendarme de la Bourse ont bondi en 2020 avec l'arrivée de 400 000 néo-investisseurs

Découvrir plus d'articles sur :