Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Netflix ne rouvrira pas ses bureaux tant que 'la majorité' des gens ne seront pas vaccinés

Netflix ne rouvrira pas ses bureaux tant que 'la majorité' des gens ne seront pas vaccinés
Reed Hastings, PDG de Netflix, en 2017. © Chris Ratcliffe/Bloomberg via Getty Images

Les employés de Netflix ne sont pas prêts de revoir leur bureau. Dans une interview au Wall Street Journal, lundi 7 septembre, le PDG du géant du streaming a déclaré que ses équipes devront rester en télétravail jusqu'à temps que la "majorité des gens" soient vaccinée contre le Covid-19. "Ce sera probablement six mois après un vaccin", prédit-il. "Une fois que la majorité des gens auront été vaccinés, ils seront probablement de retour au bureau."

Tout dépendra donc des résultats des essais en cours mais, selon un expert interrogé par Business Insider US, un vaccin pourrait être disponible à grande échelle aux Etats-Unis entre avril et juin prochain. Si on suit la prédiction de Reed Hastings, on peut estimer que les salariés de Netflix ne retrouveraient leurs bureaux qu'à la fin de l'année 2021. C'est la première fois d'un patron d'une grande entreprise tech américaine conditionne le retour de ses équipes en présentiel au développement d'un vaccin.

Business Insider France a contacté Netflix pour savoir si le bureau parisien de l'entreprise, inauguré en grandes pompes en janvier dernier, est concerné par la mesure, mais n'a pas reçu de réponse au moment de la publication de cet article.

D'autres géants du secteur ont déjà annoncé qu'ils resteraient en télétravail encore longtemps. Amazon et Microsoft ne comptent pas faire revenir leurs employés sur site avant janvier 2021, tandis que Facebook et Google ont affirmé qu'ils le feraient pas avant l'été prochain. Enfin, Twitter a annoncé que certains salariés pourraient rester en télétravail pour toujours s'ils le souhaitent.

Cette décision de Reed Hastings laisse entendre que celui-ci est plutôt favorable au télétravail, mais c'est loin d'être le cas. "Il est plus difficile de débattre des idées aujourd'hui", regrette-t-il, faisant part au Wall Street Journal de son expérience du travail à distance. "Je ne vois aucun élément positif. Le fait de ne pas pouvoir se réunir en personne, en particulier au niveau international, est totalement négatif." Avant de saluer la capacité d'adaptation de ses équipes : "J'ai été très impressionné par les sacrifices des gens."

Le patron fondateur de Netflix pense cependant que le télétravail restera la norme, une partie du temps du moins, une fois la pandémie passée. "Si je devais faire une prédiction, la semaine de travail de cinq jours deviendra quatre jours au bureau et un jour en télétravail depuis la maison", avance-t-il. "Je parierais que c'est comme cela que finiront par s'organiser beaucoup d'entreprises."

A lire aussi — 6 façons de se préparer mentalement à faire du télétravail à long terme

Découvrir plus d'articles sur :