Publicité

Les 8 entreprises les plus machistes du CAC 40

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les 8 entreprises les plus machistes du CAC 40
© Facebook/LVMH
Publicité

Si la loi Copé-Zimmermann, imposant 40 % de femmes dans les conseils d'administration des grandes entreprises, a bien favorisé la féminisation des instances dirigeantes des grands groupes, il reste encore du chemin à parcourir. Le CAC 40, l'indice regroupant les 40 plus importantes sociétés de la Bourse de Paris, ne compte aucune femme PDG et seulement deux directrices générales (DG), rappelle dans son édition 2021 l'Observatoire de l'école de commerce Skema sur la féminisation des entreprises. Parmi ces deux directrices, figure Catherine MacGregor, qui a remplacé en octobre Isabelle Kocher chez Engie.

Si les conseils d'administration de ces 40 entreprises sont composés à 43,21% de femmes, conformément au quota de 40% exigé par la loi, elles sont seulement 20,37% au sein des comités exécutifs, non concernés par la loi Copé-Zimmerman. Et cinq entreprises n'ont encore aucune femme dans leur comité, pendant que sept en dénombre seulement une, précise le professeur Michel Ferrary, à l'origine de la création de l'observatoire en 2007. Le tout alors que les femmes représentent 33,72% du vivier de cadres de ces grands groupes, où sont souvent recrutés les futurs patrons.

Une situation d'autant plus regrettable que les entreprises aux directions les plus féminisées tendraient vers une meilleure responsabilité sociétale et une rentabilité opérationnelle supérieure.

À lire aussi — Les 15 pays où les inégalités entre les femmes et les hommes sont les moins fortes

Pour mettre en exergue ce déficit de représentation des femmes aux plus hauts postes de décision, Michel Ferrary a élaboré un index évaluant la différence entre le pourcentage de femmes cadres et le pourcentage de femmes au comité exécutif. Une façon selon lui de "mesurer le plafond de verre et l'inégalité en matière de promotion professionnelle".

Voici les 8 plus mauvais élèves parmi les sociétés du CAC 40 en termes de féminisation de leur comité exécutif comparé à leur vivier de cadres, selon l'observatoire réalisé par Skema. Les entreprises obtenant le score le plus élevé sont considérées comme les plus machistes.

8. Axa — 30,72

Locaux d'Axa à Milan, en Italie.  Kokky92/ Wikimedia Commons

7. Crédit Agricole — 31,86

Une agence du Crédit Agricole. REUTERS/Marcin Goclowski

6. L'Oréal — 34

Produits de la marque L'Oréal. ngin_Akyurt/Pixabay

5. Hermès — 38,78

Une boutique du groupe de luxe Hermès. REUTERS/Regis Duvignau

4. BNP Paribas — 39,97

BNP Paribas est la plus grosse banque française en termes d'actifs.  Flickr/Laurent Grassin

3. EssilorLuxottica — 41

Une usine du fabricant de verres correcteurs dans la Meuse. Ketounette/Wikimedia Commons

2. LVMH — 48,33

Bâtiment de LVMH au Japon.  663highland/Wikimedia Commons

1. Vivendi — 49

Vivendi regroupe notamment les activités d'Universal Music, du groupe Canal + et de l'agence de communication Havas. GKRafly7/Wikimedia Commons

À lire aussi — Les 10 entreprises du CAC 40 aux directions les plus féminisées

Découvrir plus d'articles sur :