Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les Etats-Unis se retirent de l'Organisation mondiale de la Santé

Les Etats-Unis se retirent de l'Organisation mondiale de la Santé
Le président américain, Donald Trump. © Yuri Gripas/Abaca/Bloomberg via Getty Images

Le président américain Donald Trump avait menacé de quitter l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Les Etats-Unis l'ont finalement bien fait, confirmant mardi 7 juillet avoir officiellement notifié l'Organisation des Nations unies (ONU) du retrait américain de l'OMS, accusée par Washington d'avoir tardé à réagir face à la pandémie de coronavirus. La notification sera effective au terme d'un délai d'un an, soit le 6 juillet 2021, ont précisé plusieurs responsables du gouvernement américain, plus gros contributeur de l'organisation.

Les Etats-Unis étaient l'an dernier le plus gros contributeur au budget de l'OMS, avec 400 millions de dollars en 2019, soit environ 15% du total, rappelle Reuters. Donald Trump avait notamment accusé l'organisme onusien de ne pas s'être montré suffisamment réactif après l'apparition du virus en Chine, en décembre, dans l'optique de ménager Pékin. Cette annonce intervient alors que l'épidémie "s'accélère" avec 400 000 nouveaux cas enregistrés au cours du week-end dernier, a averti l'OMS. "En réalité certains pays ont fait des progrès significatifs dans la réduction du nombre de décès, alors que dans d'autres pays, les décès sont toujours en augmentation", a souligné le patron de l'organisation Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Plus de trois millions de cas de Covid-19 ont été recensés en Amérique latine et aux Caraïbes depuis le début de l'épidémie, dont plus de la moitié au Brésil, selon un bilan établi mardi par l'AFP à partir de sources officielles. Le président brésilien Jair Bolsonaro, qui a minimisé à plusieurs reprises la gravité du virus, comme Donald Trump, a annoncé avoir lui-même contracté le Covid-19. La pandémie a tué à ce jour au moins 539 620 personnes dans le monde.

En Europe, la situation semble sous contrôle, même si le Vieux continent reste le plus durement touché par le virus avec plus de 200 000 morts, dont plus des deux-tiers au Royaume-Uni, en Italie, en France et en Espagne.

À lire aussi — L'Union européenne rouvre ses frontières extérieures à 15 pays, mais pas aux Etats-Unis

Business Insider (avec AFP)
Découvrir plus d'articles sur :