Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les exposants chinois du Mobile World Congress seront placés en quarantaine 2 semaines avant l'événement

Les exposants chinois du Mobile World Congress seront placés en quarantaine 2 semaines avant l'événement
© Wikimedia Commons

La peur liée à l'épidémie de coronavirus se répand à l'échelle mondiale et pousse les grandes entreprises chinoises à s'adapter. Alors que le dernier bilan de la maladie fait état de près de 500 victimes et 24 000 cas confirmés, les exposants chinois prévus au Mobile World Congress (MWC) de Barcelone souhaitent à tout prix rassurer leurs clients. Selon une information du Figaro, Huawei, Xiaomi et ZTE ont décidé que leurs représentants partiraient deux semaines avant la grand-messe internationale du mobile, prévue du 24 au 27 février 2020, afin d'être placés en quarantaine. Un délai nécessaire "pour assurer la santé et la sécurité de tout notre personnel", a indiqué ZTE.

Les acteurs chinois des télécoms — au premier rang desquels Huawei —ne lésinent pas sur les moyens, car 2020 ouvre une période cruciale pour le déploiement de la 5G au niveau global. Ils investissent depuis plusieurs années sur cette technologie et entendent participer activement à son lancement en Europe.

À lire aussi —Huawei va implanter des usines en Europe pour concevoir la 5G

La fabricant sud-coréen LG a lui purement et simplement annulé sa participation à l'événement. "Cette décision élimine le risque d'exposer des centaines d'employés de LG à des voyages internationaux, qui sont déjà devenus plus restrictifs à mesure que le virus continue de se propager au-delà des frontières", a déclaré la société dans un communiqué publié mercredi 5 février 2020.

'Politique anti-poignée de main'

Les exposants chinois ont également annoncé qu'ils recourront davantage à leurs employés basés en Europe plutôt qu'en Chine. L'affaire n'est pas mince car ces entreprises occupent chacune des stands de grande envergure, avec plusieurs milliers de représentants répartis sur le salon. Dans la volonté d'éviter les rassemblements trop importants, ZTE a fait savoir qu'il annulait sa conférence de presse prévue lors du MWC. Xiaomi, qui tient traditionnellement une conférence de presse en Chine en amont, n'assurera la prochaine que par streaming.

De leur côté, les organisateurs de l'événement barcelonais se montrent peu alarmistes, affirmant que l'épidémie ne remettrait pas en cause la tenue du MWC. Afin de rassurer visiteurs et exposants, ils ont cependant fait part de mesures mises en place pour limiter le risque d'infection : remplacement des micros après chaque allocution, désinfection fréquente des écrans, toilettes et rampes d'escalier... Les organisateurs recommandent même aux futurs participants d'adopter une "no-handshake policy", autrement dit une "politique anti-poignée de main". Plus de 109 000 personnes sont attendues pour cette édition 2020.

Découvrir plus d'articles sur :