Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les femmes devront attendre 257 ans pour avoir les mêmes opportunités économiques que les hommes

Les femmes devront attendre 257 ans pour avoir les mêmes opportunités économiques que les hommes
© John Stillwell/Getty Images

Les femmes du monde entier ne vivront pas assez longtemps pour bénéficier d'un système qui leur offre les mêmes possibilités d'emploi que leurs homologues masculins : dans son étude annuelle sur la parité, publiée mardi, le Forum économique mondial (FEM) a estimé qu'il faudrait 257 ans pour que le fossé économique entre les sexes soit comblé. Une estimation en hausse : l'année dernière, le FEM prévoyait que cette égalité serait atteinte dans 202 ans. "Aucun d'entre nous ne verra l'égalité économique entre les sexes au cours de sa vie, et il en sera probablement de même pour nos enfants", indique l'étude.

Plus généralement, le FEM a estimé qu'il faudrait 99,5 ans pour atteindre une parité globale entre les femmes et les hommes. L'étude a également classé les pays en fonction de cette parité : la France arrive au 15e rang, et l'Islande est le pays le plus paritaire pour la 11e année consécutive. L'écart économique, plus large donc plus long à combler, semble être dû au faible nombre de femmes occupant des postes de manager ou de direction, à la stagnation des salaires, aux revenus inférieurs et à une moindre participation à la population active.

A lire aussi — les 15 pays les plus avancés sur la parité entre les femmes et les hommes

"Nos données montrent qu'il faut prendre des mesures significatives pour mettre en place des systèmes pour révéler les talents et combler l'écart entre les sexes, notamment dans le domaine de la technologie, et faire en sorte que les femmes jouent un rôle équivalent à celui des hommes dans la construction de l'avenir ", a déclaré Allen Blue, de chez LinkedIn, qui a participé à l'étude du FEM.

L'étude est basée sur l'analyse des conditions sanitaires, éducatives, professionnelles et politiques des femmes dans 153 pays.

Forum économique mondial

Version originale : Gina Heeb/ Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :