L'Organisation mondiale pour la propriété intellectuelle (OPMI) vient de publier son rapport des indicateurs mondiaux relatifs à la propriété intellectuelle.  L'OPMI constate que 2,9 millions de demandes de brevet ont été déposées en 2015, soit une hausse de 7,8% par rapport à 2014. 

L'OPMI note surtout que "la part de femmes inventeurs dans le dépôt de brevets internationaux a progressé". En volume, le nombre de femmes inventeurs progresse plus vite que les hommes (+12,5% par an pour les femmes, contre +9,5% par an pour les hommes).

En moyenne, un peu moins d'un tiers des dépôts de brevets (29%) associent au moins une femme dans la recherche. Mais certains pays sont bien au-dessus de cette moyenne, dont la Chine et la Corée du sud, comme le montre ce graphique : 

"La Chine et la Corée du sud ont la plus grande parité, dans la mesure où la moitié des dépôts de brevets issus de ces pays entre 2011 et 2015 comprenaient des femmes inventeurs", souligne l'OPMI. 

Ces deux pays sont suivis de Singapour (36,6%), de l'Espagne (36,3%) et de la Pologne (33,5%).

A l'inverse, les pays les plus éloignés d'une parité sont l'Allemagne, l'Italie, le Japon et l'Afrique du Sud, où moins d'un cinquième des dossiers intégraient la participation d'une femme, note l'OPMI. L'organisme suggère que c'est lié au fait que ces pays déposent une majorité de brevets dans des secteurs des technologies où les femmes sont moins représentées (par exemple le transport).

En volume, les Etats-Unis (104.565), la Chine (63.365), le Japon (43.95), la Corée (42.730) et l'Allemagne (23.905) sont les pays qui comptent le plus de femmes inventeurs.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Il existe une lacune dans la recherche française qui l'empêche de sortir plus d'innovations — et ce n'est pas une question d'argent

VIDEO: Voici comment la prise de poids affecte votre corps