Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les fortunes cumulées de Jeff Bezos et Elon Musk ont augmenté de 217 milliards de dollars en 2020

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les fortunes cumulées de Jeff Bezos et Elon Musk ont augmenté de 217 milliards de dollars en 2020
Elon Musk et Jeff Bezos. © John Locher/AP and Odd Andersen/AFP via Getty Images

Alors que de nombreux Américains ont été bouleversés économiquement par la pandémie et attendent maintenant une décision du Congrès pour savoir s'ils recevront bientôt un chèque de relance de 2 000 dollars (1 626 euros), les plus riches du monde ont enregistré des gains records en 2020. Les fortunes cumulées de Jeff Bezos et Elon Musk ont augmenté de 217 milliards de dollars (176 milliards d'euros), un montant qui pourrait permettre d'octroyer ces chèques de 2 000 dollars à plus de 100 millions d'Américains.

La personne la plus riche du monde, le PDG d'Amazon, Jeff Bezos, pèse aujourd'hui environ 190 milliards de dollars (155 milliards d'euros), selon le Bloomberg Billionaires Index. Et le fondateur et PDG de Tesla, Elon Musk, a pris la deuxième place avec environ 170 milliards de dollars (138 milliards d'euros), passant devant Bill Gates de Microsoft. La fortune d'Elon Musk, en particulier, a connu la croissance la plus rapide en 2020, selon Bloomberg. Elle est principalement constituée d'actions Tesla, dont il détient environ 75%.

A lire aussi — Donald Trump signe finalement le plan de relance américain et réclame des chèques de 2 000 $ pour sa population

Ces chiffres surviennent alors que des millions de personnes aux États-Unis restent sans emploi en raison de la dévastation économique provoquée par la pandémie. En mars, le Congrès a adopté le premier plan de relance contre le coronavirus, qui comprenait 1 200 dollars (976 euros) d'aides directes aux Américains. Il s'agissait d'une tentative de compenser la ruine financière après la fermeture de petites entreprises dans tout le pays pour freiner la propagation du virus.

Les Américains ont attendu neuf mois pour recevoir une deuxième aide. En décembre, le Congrès a finalement conclu un accord sur le deuxième plan de relance, un accord qui comprenait des chèques de 600 dollars (488 euros) aux contribuables.

Mais la Chambre des représentants et le Sénat sont de nouveau en désaccord, les Démocrates de la Chambre faisant pression pour que des chèques de 2 000 dollars soient octroyés. Les Républicains du Sénat, menés par le chef de la majorité Mitch McConnell, ont à plusieurs reprises refusé cette augmentation.

Pendant ce temps, le taux de chômage ne cesse de chuter aux États-Unis. Mais le rapport sur l'emploi de novembre du ministère du Travail américain indique toutefois qu'environ 15 millions de personnes n'ont pas travaillé ce mois-là à cause de la pandémie.

A lire aussi — Tesla a manqué de peu son objectif de livrer un demi-million de véhicules en 2020

Au niveau mondial, les perspectives sont beaucoup plus sombres.

Dans un rapport publié l'année dernière, la Banque mondiale prédit que la pauvreté mondiale augmenterait en 2020 pour la première fois depuis plus de deux décennies en raison de la pandémie.

"La menace la plus récente et la plus immédiate pour la réduction de la pauvreté, le Covid-19, a déclenché une catastrophe économique mondiale dont les ondes de choc continuent à se propager", peut-on y lire. "Sans une réponse mondiale adéquate, les effets cumulés de la pandémie et de ses retombées économiques, des conflits armés et du changement climatique auront un coût humain et économique élevé à l'avenir".

Selon Bloomberg, la fortune cumulée de l'ensemble des 500 personnes les plus riches du monde a augmenté d'environ 1,8 trillion de dollars (1,46 trillion d'euros) l'année dernière. C'est une augmentation de 31 %, soit le plus important gain annuel depuis huit ans que Bloomberg suit ces chiffres.

Version originale : Yelena Dzhanova/Business Insider

A lire aussi — Amazon a engagé un lobbyiste dont le frère est conseiller de Joe Biden juste après l'élection présidentielle

Découvrir plus d'articles sur :