Publicité

Les géants chinois de la tech une nouvelle fois dans le viseur de Pékin

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les géants chinois de la tech une nouvelle fois dans le viseur de Pékin
Les valeurs technologiques chinoises ont chuté, les investisseurs craignant que Pékin n'intensifie sa répression réglementaire. © Costfoto/Barcroft Media via Getty Images
Publicité

Le régulateur chinois de la concurrence a publié mardi 17 août un projet de nouvelles règles visant les fournisseurs d'accès à Internet, rapporte Reuters, ce qui a fait baisser le cours de leurs actions, alors que la répression de Pékin à l'encontre du secteur technologique s'intensifie.

Les propositions de l'Administration d'État pour la régulation du marché visent à lutter contre la concurrence déloyale en ciblant les fausses critiques en ligne et en restreignant la manière dont les sociétés Internet utilisent les données des clients, entre autres mesures.

À lire aussi — De Jack Ma à TikTok, pourquoi Pékin reprend le contrôle des géants de la tech chinoise

Les actions des principales sociétés internet chinoises ont chuté après la publication du projet de règlement. Le poids lourd du commerce électronique Alibaba a clôturé en baisse de 4,77 % à Hong Kong. Ses actions cotées à New York ont baissé de plus de 3 % dans les échanges de pré-marché.

Les actions de Tencent ont également souffert, avec une baisse de 4,14 % à Hong Kong. Le cours de l'action de la société de divertissement a connu une forte volatilité en juillet, lorsqu'un média d'État a critiqué les méfaits des jeux en ligne, faisant craindre une répression du secteur.

Les régulateurs chinois intensifient leur surveillance

Ces derniers mois, les régulateurs chinois ont intensifié leur surveillance des secteurs de la technologie et de l'éducation, incitant les investisseurs à se retirer des entreprises susceptibles d'être affectées.

Après que de nouvelles restrictions sur les entreprises de soutien scolaire ont entraîné une déroute des actions des entreprises d'éducation en juillet, les responsables de Pékin ont déclaré qu'ils seraient plus prudents dans la publication des réglementations et qu'ils tiendraient compte de la volatilité des actions.

La semaine dernière, cependant, le gouvernement chinois a publié son plan quinquennal, qui décrit les nouvelles réglementations pour les industries clés, notamment l'intelligence artificielle, la finance sur Internet et le big data. L'Administration d'État pour la régulation des marchés sollicite les commentaires du public sur ses propositions de réglementation, avec une date limite fixée au 15 septembre.

Les règles proposées comprennent l'interdiction pour les entreprises de dissimuler des avis négatifs et de publier de fausses informations sur le trafic des consommateurs, selon les médias. Il leur serait également interdit de créer des histoires trompeuses destinées à nuire à la réputation de leurs concurrents et d'offrir des récompenses en espèces sous forme d'"enveloppe rouge" pour les bons avis.

Les entreprises basées sur Internet ne seraient plus autorisées à utiliser des données et des algorithmes pour se renseigner sur des clients potentiels afin de les détourner. Les régulateurs veulent également interdire aux entreprises de collecter et d'analyser des données sur leurs concurrents commerciaux.

Version originale : Sophie Kiderlin/Markets Insider

À lire aussi — Jack Ma, le fondateur d'Alibaba, 'fait profil bas' cette année après les sanctions de la Chine

Découvrir plus d'articles sur :