Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les initiatives de cinémas drive-in se multiplient en France mais ne font pas que des heureux

Les initiatives de cinémas drive-in se multiplient en France mais ne font pas que des heureux
Un cinéma drive-in dans l'Utah, aux Etats-Unis, en 1958. © J. R. Eyerman/Life Magazine/The LIFE Picture Collection via Getty Images

Après l'Allemagne, la Corée du Sud ou encore les Etats-Unis, le regain d'intérêt pour les drive-ins touche la France afin d'accompagner le déconfinement. Alors que les cinémas ne savent toujours pas quand ils pourront rouvrir, plusieurs initiatives de séances en plein air — avec les spectateurs assis dans leur voiture — sont lancées en France. Ce samedi 16 mai, débute ainsi le Drive-in Festival à Bordeaux. Pendant neuf jours, la places des Quinconces accueillera 220 véhicules et un écran de 150m2, et projètera chaque soir un film. Les tarifs sont fixés à 10 euros pour les adultes, et 5 euros pour les moins de 18 ans.

Manifestation associative à but non-lucratif, le festival a été lancé par Mathieu Robinet, ancien directeur général du distributeur Bac Films. "Notre objectif est de recréer un désir de cinéma, pas de concurrencer les salles", explique-t-il au Monde. "Depuis le début du confinement, j’ai rencontré des gens qui ont traversé un vide existentiel, comme moi. Et là, il y a un truc exaltant qui fait du bien aux gens. Il y a trois semaines, j’étais tout seul, aujourd’hui nous sommes une trentaine : que des bénévoles avec lesquels nous travaillons par visioconférence."

A lire aussi — France.tv met en ligne gratuitement des films sélectionnés à Cannes en attendant la réouverture des cinémas

Le festival entend reverser l'intégralité de ses bénéfices aux cinémas et distributeurs en difficulté, indique-t-il sur son site. De plus, des voitures seront prêtées pour ceux qui n'en ont pas, afin d'assister aux séances. La majorité des films programmés sont français — à commencer par "Hippocrate" de Thomas Lilti, la séance d'ouverture — mais des films étrangers comme "Whiplash" ou "Parasite" sont également prévus. Le festival prévoit ensuite d'organiser des séances à Marseille et dans la région Hauts-de-France. La programmation complète est accessible sur le site officiel.

Cet événement itinérant n'est pas le seul exemple de drive-in à voir le jour dans l'hexagone. Mardi 12 mai, la ville de Crest, dans la Drôme, a organisé une première séance en drive-in — en projetant "La Bonne Epouse", sorti au cinéma juste avant le confinement — rapporte également Le Monde. A partir du 26 mai, le directeur du cinéma d'art et d'essai LUX à Caen, dans le Calvados, mettra en place un drive-in sur le parking du parc des expositions de la ville, selon l'AFP. En Vendée, un "DéconCiné" aura lieu au centre équestre des Herbiers du 21 au 24 mai.

Les exploitants de salles veulent que ces événements soient encadrés

Ces initiatives ne font pas que des heureux. Selon Le Film français et Box-office pro, la Fédération nationale des cinémas français (FNCF), organisation qui représente les exploitants de salles, a écrit au Centre national du cinéma (CNC) pour lui demander d'interdire les séances en plein air. Elle "regrette profondément les dégâts médiatiques et économiques que provoqueront ces manifestations qui détournent les spectateurs, les médias, l’administration locale et nationale du seul combat à mener : la réouverture des salles, seul lieu structurant et pérenne de la culture cinématographique".

Concernant les drive-ins, elle demande au CNC "la garantie du respect des conditions sanitaires par la validation par la Direction générale de la santé/Direction générale du travail d’un protocole précis", comme c'est le cas dans les autres branches professionnelles. Pour les collectivités qui s'impliquent dans ces initiatives de drive-ins, la FNCF demande "l’engagement de la collectivité sur un plan de soutien des salles de cinéma locales transmis au CNC".

Selon le site de la FNCF, un guide sanitaire afin de permettre de rouvrir les cinémas devrait être transmis aux autorités publiques la semaine prochaine.

A lire aussi — 25 films cultes à voir sur Amazon Prime Video

Découvrir plus d'articles sur :