Black Mirror, smartphone

Notre addiction aux smartphones vue par Black Mirror. Netflix/Black Mirror

Si vous lisez ceci sur votre iPhone, il y a de fortes chances que vous ne vous teniez pas droit.

En fait, vous avez probablement la posture du "iBossu" (ou "nuque texto"), identifiée par le physiothérapeute néo-zélandais Steve August. C'est ce qu'explique Amy Cuddy, professeure à la Harvard Business School et psychologue social, dans un article du New York Times.

Selon Cuddy, cette posture est mauvaise pour notre corps car lorsque nous nous penchons en avant de 60 degrés ou plus, pour consulter Instagram ou Snapchat par exemple, notre cou doit soutenir 4 ou 5 kilos supplémentaires — qui correspondent au poids de notre tête. Cela crée une tension sur notre cou de quelques 27 kilos.

Ceci pourrait expliquer, poursuit-elle, pourquoi Steve August voit toujours plus d’adolescents venir consulter pour une cyphose cervicale, cette "bosse de douairière" que l'on ne voyait jusqu'ici que sur les vieilles personnes.

Impact émotionnel

Pis, votre addiction au smartphone n’affecte pas seulement votre état physique. Elle est aussi mauvaise pour votre santé mentale.

Cuddy cite ainsi une étude sur la corrélation entre une posture voûtée et l'estime de soi, menée par Shweetha Nair et son équipe et publiée dans Health Psychology.

Dans le cadre de celle-ci, les chercheurs ont divisé un ensemble de volontaires non-déprimés en deux groupes : un des groupes répondrait à des questions en se tenant droit, tandis que l’autre groupe le ferait en étant avachi.

Résultat pour les personnes recroquevillées ? Elles ont donné plus de réponses négatives et avaient "une moins bonne estime d’elles-mêmes, étaient de moins bonne humeur et exprimaient plus de peur", explique Amy Cuddy dans l’article.

Par ailleurs, la "iBosse" peut aussi affecter notre mémoire. Cuddy affirme que, d’après une étude en psychologie clinique et psychothérapie qui a également séparé ses participants - dépressifs, eux - en groupe d’avachis et de postures droites. Aux deux groupes, on a montré des mots positifs et négatifs qu'ils devaient retenir. Ceux qui se tenaient droits ont retenu autant de mots positifs que négatifs, alors que ceux qui se tenaient mal avaient retenu significativement plus de mots négatifs que positifs.

Une solution simple

Pour préserver à la fois votre corps et votre tête, Cuddy suggère de maintenir ses épaules en arrière et la tête relevée quand on utilise un iPhone. Elle recommande aussi de masser les muscles entre les omoplates et les côtés de la nuque pour "réduire les lésions et restaurer l’élasticité".

Enfin, elle exige que l’on devienne tout simplement plus attentif aux dégâts que ladite "iBosse" cause à notre humeur, notre mémoire et notre comportement. "Votre posture physique sculpte votre posture psychologique, et pourrait être la clé d’une meilleure humeur et confiance en soi", souligne-t-elle.

Retrouvez l’intégralité de l’article du New York Times ici.

Version originale : Natalie Walters / Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici combien ça coûterait de vivre dans les maisons de nos héros de fiction

VIDEO: Ce film transparent en plastique donne l’impression que les dessins qu'il recouvre sont en mouvement