Les lignes qu'Air France pourrait décider de supprimer ou d'alléger pour réduire ses pertes

Air France ralentit le rythme. Après un très mauvais premier trimestre, enregistrant une perte opérationnelle de 303 millions d'euros (contre 118 millions un an plus tôt), la compagnie aérienne devrait annoncer ce lundi 13 mai, à l'occasion du comité social et économique central extraordinaire (Csece), la suppression de 465 postes du personnel au sol. Il s'agit principalement du personnel qui était affecté à la vente des billets et à l'enregistrement, deux tâches qui sont désormais accessibles sur Internet. Selon Le Parisien, les sites les plus touchés seraient Bastia, Ajaccio et Marseille avec une cinquantaine de postes supprimés. Un quinzaine d'escales seraient concernées par ces réductions, selon BFM Business : Orly, Marseille, Ajaccio, Bastia, Nice, Strasbourg, Toulouse, Bordeaux, Lyon, Toulon, Mulhouse, Nantes, Montpellier... 

Mais ce plan social n'est pas la seule coupe budgétaire opérée par la compagnie, puisqu'il doit s'accompagner d'une réduction d'environ 15% du plan de vol sur trois ans, notamment des vols intérieurs d'Air France, selon le JDD. Air France est en effet concurrencé depuis plusieurs années par les compagnies low cost mais également par les TGV, sur des destinations comme Strasbourg ou Bordeaux. Début avril, Bordeaux est d'ailleurs devenue la deuxième base de Ryanair en France. "Nous avions cinq lignes en 2017, nous en aurons treize en 2019 avec huit avions basés en France", a déclaré le porte-parole de la compagnie irlandaise au JDD. L'activité court-courrier du groupe franco-néerlandais semble donc en danger. 

A lire aussi : Hop devient 'Air France Hop' — voici pourquoi la compagnie française change de nom

Concrètement, certaines routes devraient être suspendues, des fréquences réduites et la compagnie devrait privilégier des avions plus ­petits, ce qui permettra de limiter la capacité sur certaines lignes. Selon le JDD, les aéroports de la Bretagne, du Sud (notamment celui de Marseille) et de l'Est de la France sont visés, même si Strasbourg ou Lorraine Airport n'opèrent déjà plus de vols vers Paris. En tout, Air France devrait arrêter 10 lignes très peu fréquentées comme par exemple Orly-Quimper, dont la suppression a déjà été annoncée, rapporte Les Echos. Parmi les autres lignes qui pourraient être supprimées, selon La Tribune, se trouveraient Orly-Agen, Orly-Lorient, Nantes-Montpellier et Strasbourg-Lille. 

Transavia pourrait remplacer Air France sur certains vols intérieurs

La version low cost du groupe pourrait venir en remplacement sur certains vols opérés jusqu'ici uniquement par Air France mais cela devra forcément passer par un accord entre la direction et les pilotes. Une consultation organisée par le syndicat récemment indique justement qu'une grande majorité de pilotes est favorable au développement de Transavia, selon Le Parisien. Interrogés par Le Monde, la CFDT et Philippe Evain, ancien président du Syndicat national des pilotes de lignes (SNPL), estiment que "Transavia France aurait les moyens de concurrencer les low cost en province". Les discussions entre la direction et le SNPL doivent débuter avant l'été.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Air France s'enfonce dans le rouge et KLM aussi

VIDEO: Cet oreiller de voyage devrait résoudre un problème fréquent des coussins classiques pour le cou

  1. ce plan social n'est pas la seule coupe budgétaire opérée par la compagnie

  2. ce plan social n'est pas la seule coupe budgétaire opérée par la compagnie

Répondre à torrent sites Annuler la réponse.