Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les meilleures vidéos de microscope de 2019 révèlent un monde méconnu et fascinant

Les meilleures vidéos de microscope de 2019 révèlent un monde méconnu et fascinant
© Raul Gonzalez/Hiperfocal

Si photographier les plus petits organismes du monde est déjà loin d'être simple, les filmer en action est autrement plus complexe. Après avoir récompensé la meilleure photographie prise au microscope en 2019, Nikon a dévoilé les gagnants d'un deuxième concours, dénommé Nikon Small World in Motion — ou "petit monde en mouvement". Celui-ci a été lancé en 2012 pour présenter des photographies en accéléré ou de courtes séquences prises au microscope.

Les vidéos primées cette année montrent à quoi ressemble la vie au-delà de ce que l'œil nu peut voir, donnant de rares aperçus sur les façons fascinantes et bizarres dont les micro-organismes se transforment et interagissent. Ces interactions sont parfois scabreuses, comme le montre la sélection 2019. Certaines vidéos montrent notamment un parasite émergeant de son hôte mort et deux "oursons d'eau" dévorant un membre de leur propre espèce.

Voici le palmarès 2019 du Nikon Small World in Motion :

La vidéo qui a remporté le concours cette année montre la croissance d'un polype sortant d'un corail vert vif comme un cœur battant.

Les polypes se divisent en milliers de clones qui finissent par former des récifs coralliens. Les tâches magenta représentent les algues qui vivent à l'intérieur du corail. Celui-ci étant sensible à la lumière, le biologiste Philippe Laissue a dû utiliser une technique de faible luminosité pour réaliser cette vidéo. Une lumière vive pourrait endommager la structure cellulaire du corail et empêcher les algues de réaliser la photosynthèse. "Les récifs coralliens sont en déclin en raison du changement climatique, de la pollution et d'autres perturbations causées par l'homme", a déclaré le biologiste dans un communiqué de presse après la diffusion de ces images. "J'espère que cette vidéo montrera aux gens la beauté de ces organismes tout en les sensibilisant à leur déclin."

Celle arrivée deuxième montre un parasite émergeant de son hôte mort, un plancton marin.

Le vidéaste qui a filmé ces images, Richard Kirby, a dû transférer des échantillons vivants dans son laboratoire avant de tourner le film. À la fin de la vidéo, le parasite — qui ressemble à une petite bulle blanche — transperce le plancton comme un bouton comprimé. C'est peu ragoûtant, mais stupéfiant.

La vidéo d'un micro-organisme créant un vortex tourbillonnant pour capturer sa proie a pris la troisième place.

Ce micro-organisme, appelé Stylonychia, se trouve le plus souvent dans l'eau douce et les sédiments. Il utilise les poils vibrants à sa surface, connus sous le nom de cils, pour se déplacer dans l'eau et piéger son prochain repas. Ce processus est dépeint dans ce film par les vidéastes new-yorkais Tommy et Jesse Gunn.

Les tardigrades, aussi connus sous le nom d''oursons d'eau', mangent l'un des leurs dans cette vidéo, qui a pris la quatrième place.


Ces micro-animaux à huit pattes peuvent survivre à des pressions, des niveaux de radiation et des températures extrêmes. Ce sont les premières espèces animales de la Terre à avoir survécu dans le vide implacable de l'espace. Certains tardigrades se nourrissent en suçant le liquide des algues et de la mousse, mais d'autres — comme ceux apparaissant dans cette vidéo prise par Hunter Hines au Harbor Branch Oceanographic Institute en Floride — sont cannibales.

La vidéo qui a obtenu la cinquième place montre la croissance d'un blob bleu — un embryon de souris en développement.

Kate McDole et Philipp Keller de l'Institut médical Howard Hughes de Virginie ont capturé l'embryon alors que son tube neural — la structure creuse qui forme le cerveau et la moelle épinière — se plie et se ferme. Des malformations congénitales peuvent se déclarer lorsque le tube neural ne se ferme pas correctement.

Certaines mentions honorifiques du concours de cette année sont trop spectaculaires pour ne pas être évoquées. Cette séquence inversée montre un flocon de neige se transformant en glace.

Les flocons de neige se forment lorsqu'une goutte d'eau gèle sur une particule de poussière dans le ciel, formant un cristal de glace. Au lieu de fondre avant de disparaître, certains flocons de neige subissent un processus appelé "sublimation", qui saute l'étape liquide de la matière et passe directement de l'état solide à l'état gazeux. La vidéo du photographe Caleb Foster ci-dessus montre le processus de sublimation à l'envers. L'image fixe d'un flocon de neige de Caleb Foster s'est classée cinquième au concours photo Nikon Small World.

Ces images d'un embryon de grenouille en développement semblent provenir d'une autre dimension.

Le vidéaste Dave Lewis a filmé l'embryon d'une grenouille rousse entre les dixième et treizième jours de son développement. Les embryons des grenouilles rousses sont entourés d'une fine membrane de gelée.

Cette crevette 'fantôme' est si mince qu'elle peut disparaître parmi les algues.

Les crevettes squelettes, aussi appelées caprellidés, restent immobiles dans les milieux marins peu profonds avant de s'attaquer à leurs proies — généralement des protozoaires ou des vers. Le vidéaste Raul Gonzalez a capté les mouvements subtils de la créature.

Raul Gonzalez a également filmé des hydroïdes fonçant dans l'eau dans un écran de lumière électrique.

Les hydroïdes sont une étape du cycle de vie des prédateurs de type méduse appelés hydrozoaires. Clignez des yeux et vous manquerez la fin hypnotisante de cette vidéo.

Version originale : Aria Bendix/Business Insider US

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :