Alors que les militaires chinois paradaient mardi à Pékin pour le défilé de la fête nationale de leur pays, plusieurs d'entre eux portaient une marque distinctive sur leur uniforme : on pouvait apercevoir sur leur gilet pare-balles ce qui semblait être un Quick Response (QR) code. Leur nom, grade et d'autres informations étaient affichés à côté des QR codes. L'utilité de ces QR codes n'est pas claire, il est possible qu'il s'agisse d'un modèle de gilet pare-balles conçu pour le 70e anniversaire du régime communiste. 

Les QR codes sont omniprésents en Chine depuis l'avènement d'applications de paiement comme Alipay et des réseaux sociaux comme WeChat. Les consommateurs chinois choisissent de plus en plus d'acheter des marchandises dans les magasins et même aux vendeurs de rue avec leur téléphone portable en scannant des QR codes, plutôt que d'utiliser une carte physique ou de l'argent liquide. "Le nouveau système de paiement de la Chine a explosé en moins d'une décennie, passant de la création à la domination", selon une étude du Center on Regulations and Markets de la Brookings Institution. "Avec plus d'un milliard d'utilisateurs sur chaque plateforme, il y a une véritable montée en puissance des avantages liés aux réseaux."

Les militaires chinois portaient des QR codes sur leurs gilets pare-balles lors du défilé du 70e anniversaire du régime

CCTV

"Le nouveau système de paiement a remplacé les cartes et l'argent liquide aux caisses, la façon dont les familles offrent des cadeaux et même la manière dont les SDF demandent de l'argent, les codes QR ont remplacé les gobelets en plastique", ajoute l'étude.

L'accent mis par la Chine sur la surveillance et l'identification de ses 1,4 milliard d'habitants ne cesse de s'intensifier ces dernières années. Le Global Times, l'une des publications financée par l'État chinois, affirme que les systèmes de reconnaissance faciale ont un taux d'exactitude de 99,8% et peuvent identifier les gens en quelques secondes. Le système est devenu courant dans certaines régions du pays, suscitant des préoccupations en matière de protection de la vie privée et de droits de l'Homme.

Pendant le défilé du 1er octobre, les militaires chinois ont défilé au pas de l'oie et exposé leur équipement sous les yeux du président chinois Xi Jinping sur la place Tiananmen. Environ 15 000 soldats, 160 avions et 580 équipements militaires ont défilé pour le 70e anniversaire de la fondation du régime, selon le porte-parole du ministère de la Défense, le général de division Cai Zhijun, a rapporté par l'Associated Press

L'armée a lancé quelques-unes de ses nouvelles armes, dont le missile balistique intercontinental Dongfeng-41, qui pourrait parcourir 15 000 km et atteindre les États-Unis en 30 minutes.

Version originale : David Choi/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : En Chine, les opérateurs télécom attribuent une sonnerie spéciale aux mauvais payeurs