Publicité

Les milliardaires américains sont devenus encore plus riches pendant la pandémie

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les milliardaires américains sont devenus encore plus riches pendant la pandémie
Les milliardaires ont gagné 1,8 millier de milliards de dollars en 2020 © Britta Pedersen / Getty Images
Publicité

Le porte-monnaie des milliardaires américains a connu une bonne année, leur fortune ayant augmenté de 70%. C'est ce qui ressort d'un nouveau rapport de l'Institute for Policy Studies (IPS), un organisme situé à gauche, et du groupe de défense d'intérêts Americans for Tax Fairness, qui a suivi les gains des milliardaires du 18 mars 2020 au 15 octobre 2021. Ces groupes ont analysé les données en temps réel de Forbes sur les gains du club des fortunes à dix chiffres pour découvrir que les milliardaires américains ont ajouté 2,1 trillions de dollars (1,8 billion d’euros) cumulés à leur valeur nette pendant la pandémie.

En réalité, il s'agit juste d'une étude supplémentaire montrant que les plus riches du monde ont augmenté à la fois en nombre et en fortune. En avril, IPS a publié un rapport qui a révélé que les milliardaires du monde ont ajouté 4 000 milliards de dollars (3 433 milliards d’euros) à leur fortune du 18 mars 2020 au 18 mars 2021. Le cabinet de recherche Wealth-X a constaté que le nombre de milliardaires dans le monde est passé à plus de 3 000 en 2020 - un nouveau record. Les États-Unis à eux seuls sont passés de 614 milliardaires en mars 2020 à 745 ce mois-ci.

À lire aussi — Elon Musk se moque de Warren Buffet, devenu bien moins riche que lui

Voici combien les plus riches des États-Unis ont gagné et à combien s'élève leur fortune :

Insider

Elon Musk, DG de Tesla, a enregistré les plus gros gains, et de loin. Il a de nouveau dépassé l'ancien PDG d'Amazon, Jeff Bezos, en tant que personne la plus riche du monde en mars, un fait dont il n'a pas hésité à se vanter. Ce mois-ci, il a tweeté une médaille d'argent à Jeff Bezos en réponse à un tweet annonçant le succès économique d'Amazon.

Ces gains surviennent alors que la société américaine doit faire face à une vague d'inégalités exacerbée par la pandémie. Dans tout le pays, des milliers de travailleurs sont en grève pour obtenir de meilleures conditions de travail et des salaires plus élevés. En outre, des millions d'Américains quittent également leur emploi, ce qui fait grimper les salaires alors que la main-d'œuvre doit faire face à des mois record de démissions.

Pendant ce temps, les 1% d'Américains les plus riches viennent de dépasser l'ensemble de la classe moyenne en termes de richesse. Cette inégalité, ainsi que les révélations constantes sur la façon dont les plus riches du monde échappent à l'impôt grâce à des niches et des structures financières complexes, ont suscité aux Etats-Unis des appels en faveur d'une augmentation de l'impôt sur les plus hauts revenus et d'un renforcement de l'application de la loi.

Le président Joe Biden a proposé des mesures fiscales visant les plus riches des États-Unis. Son plan initial prévoyait une augmentation du taux d'imposition individuel le plus élevé, ainsi qu'un taux presque doublé concernant les plus-values - les bénéfices tirés d'actifs tels que les obligations et les actions - bien que ce taux ait finalement été réduit dans la proposition des démocrates. La liste de mesures prévoit également d'injecter de l'argent pour aider l'IRS (l’organisme américain qui collecte l'impôt sur le revenu et les taxes) afin de renforcer l'application de la loi.

À lire aussi — Elon Musk réduit le prix de vente de sa dernière propriété de luxe

Selon une étude récente menée par des chercheurs et des universitaires de l'IRS, les 1% d'Américains les plus riches ne déclarent pas un quart de leurs revenus. La sous-déclaration des revenus est presque deux fois plus élevée pour les 0,1% des plus riches, ce qui pourrait représenter des milliards de dollars d'impôts non déclarés.

“L'écart entre les impôts dus et les impôts payés ne pourrait que se creuser si l'on n'intervient pas”, selon le département du Trésor américain. Le Trésor estime que l'investissement de 80 milliards de dollars (68 milliards d’euros) proposé par Joe Biden pour renforcer l'IRS pourrait rapporter 700 milliards de dollars (600 milliards d’euros) supplémentaires sur 10 ans. Et ce, alors que des centaines de milliards d'impôts ne sont pas perçus chaque année, comme le rapporte Insider.

Version originale : Juliana Kaplan and Andy Kiersz / Insider

À lire aussi — Les épargnants soumis aux risques de bulle et de greenwashing dans la "finance responsable"

Découvrir plus d'articles sur :