Tous les weekends, des fans de football du monde entier regardent à la télé les matchs du championnat anglais.

Ces droits télévisés font ainsi partie des investissements non-corrélés, qui intéressent de plus en plus certains millionnaires asiatiques, rapporte Bloomberg.

En se basant sur ce constat, Swiss-Asia Holding Pte a lancé en avril 2016 un fonds négocié en bourse baptisé Football Finance Note

Les investisseurs achètent des certificats, produits dérivés portant sur différents actifs sous-jacent. Cet argent va servir à financer les clubs de football européen, qui ne touchent les revenus générés par les droits télévisés qu'en fin de saison. Au final, les investisseurs reçoivent chaque année un taux d'intérêt d'environ 6%. 

Selon les données du holding financier basé à Singapour, les ventes de ces certificats appelés "Football Finance Notes" ont doublé par rapport à avril 2016 — date à laquelle ce fonds a été ouvert aux investisseurs asiatiques — et ont aujourd'hui atteint les 11 millions de dollars.

Ce type d'investissements s'adresse notamment à ces millionnaires asiatiques qui veulent profiter des taux d'intérêt bas pour diversifier leurs placements, mais qui n'ont pas forcément les moyens d'acheter des clubs entiers ou des joueurs.

Non-corrélés, ils comportent tout de même des risques, si les entreprises qui achètent ces droits télévisés font faillite par exemple.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici 7 choses à connaître sur le propriétaire d’Arsenal et les 2 grands vins de Bourgogne qu’il rachète

VIDEO: Ce robot qui tient dans la main peut vous débarrasser des bactéries présentes dans le lit d'une chambre d'hôtel