Les New-Yorkais n'arrêtent pas de faire tomber leurs AirPods sur les rails du métro, et ils sont prêts à tout pour les récupérer. Dans un article publié le 3 septembre, le Wall Street Journal indique que le phénomène s'est amplifié cet été, probablement car la chaleur et l'humidité dans les stations du métro de New York était telles que les oreilles et les mains des usagers deviennent glissantes à cause de la sueur. 

Selon le New York Post, entre mars et mi-juillet, les employés de la MTA, l'entreprise publique qui opère le métro de New York, ont récupéré 84 AirPods, presque 20 par mois. Les chutes de centaines d'autres objets, identifiés comme "écouteurs" ou "casque audio", ont également été signalés. Un responsable de la maintenance interrogé par le Wall Street Journal raconte que son équipe a récemment été appelée 18 fois en une matinée pour récupérer des objets tombés sur les voies. Six d'entre eux étaient des AirPods.

Les employés de la MTA sont équipés de perches de 2,4 mètres de long avec une pince à leur extrémité pour accomplir ce genre de mission. Une opération qui peut prendre plus d'une heure le temps qu'un employé soit disponible.

Certains usagers sont prêts à prendre des risques inconsidérés

En juillet, une New-Yorkaise du nom d'Ashley Mayer a raconté sur Twitter sa mésaventure avec un AirPod tombé sur les rails lorsqu'elle sortait du métro. Elle a d'abord demandé l'aide de la MTA, mais n'avait pas le temps d'attendre. Le lendemain, elle s'est rendu compte que son écouteur était toujours là. Elle a donc décidé de régler le problème elle-même, a acheté un balai et du ruban adhésif dans un magasin, et s'est créée sa propre perche pour récupérer l'objet :

https://twitter.com/ashleymayer/status/1149111879735881728

Certains usagers ne pensent pas à demander de l'aide, et prennent des risques inconsidérés pour ramasser leur précieux écouteur. Il faut dire qu'Apple facture 69 dollars (65 euros) le remplacement d'un AirPod perdu. En France, le prix est même de 75 euros. "[Les gens] ne se rendent pas compte à quel point c'est profond", affirme au New York Post un employé de la maintenance. "Et ce n'est pas facile de remonter."

La présence d'usagers sur les voies cause inévitablement des retards. Selon le New York Post, les passagers étaient responsables de 2% des retards au mois de juin. Le nombre peut sembler faible, mais le phénomène pousse tout de même la MTA à réfléchir à la mise en place d'un message de prévention pour conseiller aux passagers de ne pas retirer leurs écouteurs lorsqu'ils montent ou descendent d'un train.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Apple travaillerait enfin sur un iPhone avec un capteur d'empreintes digitales sous l'écran

VIDEO: Comment Instagram a permis à la coach sportive Kayla Itsines de bâtir sa communauté de 7 millions de fans