La Banque centrale européenne (BCE) a dévoilé ce lundi 17 septembre 2018 les nouveaux billets de 100 et 200 euros, qui seront mis en circulation le 28 mai prochain.

Ils viennent boucler la fameuse série "Europa", étant donné que la BCE a décidé d'arrêter l'émission des billets de 500 euros à la fin de cette année. 

Voici à quoi ils ressemblent:

Voici à quoi ressemblent les nouveaux billets de 100 et 200€ qui seront mis en circulation le 28 mai prochain

Le directeur de la banque centrale autrichienne Kurt Pribil présente les nouveaux billets de 100 et 200 euros, le 17 septembre 2018. REUTERS/Heinz-Peter Bader

Ces nouveaux billets sont censés être plus faciles à manipuler pour les personnes et les machines — ils font désormais la même hauteur que ceux de 50 euros —, "mieux adaptés aux portefeuilles", "moins sujets à l'usure", mais surtout plus sécurisés pour lutter contre les imitations, a affirmé la BCE. 

D'après le communiqué de la BCE. ces nouveaux billets comportent deux caractéristiques principales pour éviter toute contrefaçon:

  • un portrait de la princesse Europe — le personnage issu de la mythologie grecque qui a donné son nom à la série de nouveaux billets — situé dans une fenêtre transparente qui se trouve dans une bande métallique à droite du billet, 
  • le chiffre 100 ou 200, selon le billet, imprimé en vert émeraude, accompagné de petits symboles de l'euro, dans une matière qui change de couleur quand le billet est incliné.

Ces nouveaux billets possèdent aussi un motif de sécurité, seulement lisible par machine.

Les coupures de 100 et 200 euros ne sont cependant pas les billets les plus falsifiés: 10,9% pour les 100 euros et 0,8% pour les 200 euros, contre plus de 83% pour ceux de 20 et 50 euros, rappelle La Tribune

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La Banque centrale européenne vient de fêter ses 20 ans — voici l'histoire de cette institution ébranlée par la crise de la dette en zone euro

VIDEO: J'ai sauté le petit-déjeuner pendant 2 semaines — voici pourquoi je ne le ferai plus jamais