Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les Oscars 2021 auront lieu deux mois plus tard que prévu, et ça risque de changer beaucoup de choses

Les Oscars 2021 auront lieu deux mois plus tard que prévu, et ça risque de changer beaucoup de choses
Le réalisateur Bong Joon-Ho et son interprète Sharon Choi aux Oscars 2020. © Craig Sjodin/Getty Images

Les Oscars viennent de prendre une décision historique pour s'adapter à la pandémie. Ce lundi 15 juin, l'Académie en charge de l'organisation de la cérémonie a annoncé que l'édition 2021 se tiendra deux mois plus tard que prévu, soit le 25 avril 2021. La dernière fois que la grande soirée de gala de l'industrie hollywoodienne s'est tenue aussi tard dans l'année, c'était pendant les années 1930. Dans le même temps, l'Académie a pris la décision de prolonger la période d'éligibilité des films, du jamais vu. Au lieu de s'étendre du 1er janvier au 31 décembre 2020, celle-ci s'étendra jusqu'au 28 février 2021.

Fin avril, l'Académie avait déjà décidé d'assouplir ses règles d'éligibilité, en permettant temporairement aux films sortis sur les plateformes de vidéo à la demande (VOD) de concourir sans passer par la case cinéma. Certains long-métrages sont en effet sorti directement en VOD ces dernières semaines, pour contourner la fermeture des salles aux Etats-Unis. La plupart des films, notamment ceux à gros budget, ont quant à eux décider de repousser leur sortie, créant ainsi un embouteillage dans le calendrier après l'été.

Des reports de films à prévoir

Comme l'explique sur Twitter Kyle Buchanan, chroniqueur du New York Times, prolonger la fenêtre d'éligibilité va permettre "de faire de la place parmi les films nommés pour les long-métrages à gros budget de fin d'année, qui sont trop chers pour être rentables en sortant sur des plateformes, et qui ne peuvent pas sortir en salles tant que se rendre aux cinéma n'est pas une activité sans risque", surtout dans une salle bondée. Des titres comme "Dune" de Denis Villeneuve, ou "West Side Story" de Steven Spielberg, pour l'instant prévus pour décembre, peuvent ainsi sortir plus tard sans perde leur possible place aux Oscars.

Par conséquent, les mois de janvier et février, qui sont souvent une période morte pour les nouvelles sorties aux Etats-Unis, risquent de devenir la nouvelle période convoitée par les studios.

Kyle Buchanan note également, dans un autre tweet, que cette décision "forte" permet "d'assurer la continuité d'une diffusion télévisée des Oscars, avec des milliers de personnes rassemblées dans une grande salle". Le spécialiste se demande : "maintenant que les Oscars ont bougé, les autres cérémonies vont-elles faire de même ?"

Les Oscars juste avant Cannes

Les Oscars sont en effet le point culminant d'une saison entière dédiée aux remises de prix à Hollywood. La plupart des films sont d'abord présentés pendant les festivals de septembre (à Venise, Toronto ou Telluride), avant de sortir en salles à l'automne. Puis, ils sont récompensés par les différentes organisations professionnelles de l'industrie — ou par des journalistes dans le cas des Golden Globes — lors de cérémonies qui habituellement se tiennent en janvier ou février, en préambule aux Oscars.

Les nouvelles dates d'éligibilité font que les festivals de Berlin et Sundance, qui se tiennent en début d'année, seront l'année prochaine des rendez-vous pré-Oscar. De plus, la cérémonie du 25 avril se tiendra trois semaines avant la période où se déroule habituellement le Festival de Cannes — même si celui-ci n'a cependant pas encore officialisé ses dates pour 2021.

Dans son communiqué, l'Académie des Oscars précise son intention de revenir à son calendrier habituel quand les situation reviendra à la normale.

A lire aussi — Les 20 meilleurs films d'animation à voir sur Netflix

Découvrir plus d'articles sur :