Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les Pékinois interdits de porter le 'bikini pékinois' afin d'améliorer l'hygiène publique


Le "bikini pékinois". © Mirko Kuzmanovic/Shutterstock

Pékin ordonne à ses citoyens de "s'habiller proprement" et de ne pas se montrer torse nu en public afin "d'améliorer l'hygiène publique" en réponse à la pandémie de coronavirus qui a débuté en Chine, rapporte l'AFP. L'une des cibles de la campagne serait le "bikini de Pékin", une tendance de la mode masculine qui consiste à enrouler sa chemise pour exposer son ventre pendant les mois d'été. Le quotidien d'Etat Global Times a déclaré qu'il y aurait une "interdiction totale" des "actions non civilisées" dans les lieux publics, comme l'a cité l'AFP dimanche.

Cette mesure intervient près d'un an après qu'une autre ville chinoise, Jinan, ait interdit aux hommes de rouler leur chemise en public. Les autorités avaient alors publié un avis indiquant que ce "comportement incivilisé affectait sérieusement l'image de la ville", rapportait le Guardian en juillet de l'année dernière. Pour contribuer à améliorer l'hygiène publique à Pékin dans le contexte de la pandémie de coronavirus, les autorités ont également interdit le fait de ne pas se couvrir le nez ou la bouche lorsqu'on tousse ou éternue.

A lire aussi — Des mots-clés liés au coronavirus ont émergé sur le réseau chinois WeChat bien avant que les premiers cas soient confirmés

Les espaces publics devront également mettre en place des marqueurs de distance d'un mètre. Les amendes pour avoir craché ou déféqué en public ont été portées à 200 yuans soit 26 euros. Il y a eu jusqu'à présent un total de 84 325 cas officiellement confirmés de Covid-19 en Chine depuis le début de l'épidémie dans la ville de Wuhan. Par crainte d'une seconde vague de contaminations, les gymnases et les piscines ont été fermés dans la capitale chinoise samedi, selon le MailOnline.

Version originale : Mikhaila Friel/ Business Insider

Business Insider
Découvrir plus d'articles sur :