Publicité

Les personnes non vaccinées pourraient devenir une 'usine à variants', selon un médecin

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les personnes non vaccinées pourraient devenir une 'usine à variants', selon un médecin
Une assistante médicale administre une dose de vaccin dans une clinique de Los Angeles, le 25 mars 2021. © Mario Tama/Getty Images
Publicité

Les personnes qui n'ont pas été vaccinées contre le Covid-19 ne mettent pas seulement leur propre santé en danger mais sont des "usines à variants", a déclaré un expert en maladies infectieuses à CNN. "Les personnes non vaccinées sont de potentielles usines à variants", a déclaré à CNN William Schaffner, professeur à l'unité des maladies infectieuses du Vanderbilt University Medical Center, à Nashville, aux États-Unis. "Plus il y a de personnes non vaccinées, plus le virus a de possibilités de se multiplier", a-t-il ajouté.

Les variants évoluent dans l'organisme d'une personne infectée par le coronavirus. "Lorsque c'est le cas, le virus mute, ce qui peut entraîner une mutation encore plus grave par la suite", a exposé William Schaffner.

À lire aussi — Variant Delta : voici à quoi ressemblent les symptômes

Les virus, y compris le coronavirus responsable du Covid-19, subissent des mutations, et si certaines mutations peuvent nuire au virus, d'autres peuvent l'aider. Par exemple, une mutation peut aider un virus à être plus transmissible. Lorsque le virus se propage à une autre personne, la mutation se réplique et se propage également, et si elle réussit et continue à se propager, elle devient un variant.

Les personnes non vaccinées offrent la possibilité à la mutation de continuer à se répliquer, rapporte CNN. "Au fur et à mesure que des mutations apparaissent dans les virus, celles qui persistent sont celles qui facilitent la propagation du virus dans la population", a expliqué à CNN Andrew Pekosz, microbiologiste et immunologiste à l'école de santé publique Johns Hopkins Bloomberg. "Chaque fois que le virus change, il dispose d'une plateforme différente pour ajouter d'autres mutations. Nous avons maintenant des virus qui se propagent plus efficacement."

Si un virus ne peut pas se propager, il ne peut pas muter

Il existe déjà plusieurs variants du coronavirus, dont quatre appelés "variants préoccupants" par l'Organisation mondiale de la santé. Ces quatre variants, Alpha, découvert pour la première fois au Royaume-Uni, Beta, découvert pour la première fois en Afrique du Sud, Gamma, découvert pour la première fois au Brésil, et Delta, découvert pour la première fois en Inde, présentent des risques parce qu'ils sont plus transmissibles, provoquent des maladies plus graves ou peuvent échapper à la protection immunitaire.

Ces variants ont également été découverts à une période où les cas d'infection étaient élevés. Plus précisément, les experts en santé publique s'inquiètent déjà des risques que pose le variant Delta, même pour les personnes déjà vaccinées. Si les vaccins se sont révélés efficaces contre les variants, ils pourraient ne pas l'être autant contre certains en particulier. Par exemple, deux doses du vaccin Pfizer se sont avérées efficaces à 88% pour prévenir les cas symptomatiques de Covid-19 du variant Delta.

Aux États-Unis, cependant, les experts craignent que le variant ne se propage et ne provoque une recrudescence des cas, en particulier dans les communautés où le taux de vaccination est faible. Moins il y a de personnes vaccinées, plus il y a de chances que le virus passe d'une personne à l'autre.

"Actuellement, environ 1 000 comtés des États-Unis ont une couverture vaccinale inférieure à 30%. Ces communautés, principalement dans le Sud-Est et le Midwest, sont les plus vulnérables. Dans certaines de ces régions, nous constatons déjà une augmentation des taux de maladie", a prévenu le Dr Rochelle Walensky, directrice des CDC (Centres de contrôle des maladies, ndlt), lors d'un briefing à la Maison-Blanche jeudi 1er juillet. "À mesure que le variant Delta continue de se propager dans le pays, nous nous attendons à voir une augmentation des transmissions dans ces communautés, à moins que nous ne puissions vacciner davantage de personnes dès maintenant." Les experts exhortent davantage d'Américains à se faire vacciner pour arrêter la propagation.

Version originale : Sarah Al-Arshani/Insider

À lire aussi — Douze symptômes de Covid long à aborder avec votre médecin, entre fatigue et essoufflement

Découvrir plus d'articles sur :