Voici les découvertes scientifiques les plus époustouflantes et bouleversantes de 2018

Des spectateurs à Cocoa Beach assistent au lancement de la première fusée Falcon Heavy de SpaceX depuis le Kennedy Space Center le 6 février 2018. REUTERS/Gregg Newton

  • Les scientifiques ont fait des avancées et des découvertes impressionnantes en 2018, dans des domaines comme les voyages dans l'espace, la médecine, l'archéologie, la nutrition et les sciences de la Terre.
  • Voici 30 des réalisations scientifiques les plus impressionnantes et les plus étonnantes de l'année.

En 2018, les scientifiques ont réussi d'impressionnants exploits: les ingénieurs de SpaceX ont fait voler une voiture de sport rouge au-delà de Mars, des chercheurs chinois ont cloné des singes et des Égyptiens ont découvert un fromage fabriqué il y a plus de 3000 ans. (Ne le mangez pas.)

Au cours de l'année, les scientifiques ont également compris comment "toucher" le soleil à l'aide d'une sonde résistant à la chaleur, comment utiliser de minuscules robots pour éliminer le cancer et arrêter les migraines douloureuses.

Ces réalisations, ainsi que d'autres, furent un rappel encourageant pour nous montrer que des scientifiques du monde entier en apprennent davantage sur le fonctionnement quotidien de la vie et de l'univers.

À l'approche de la nouvelle année, nous vous proposons de revenir sur certaines des découvertes et des exploits scientifiques les plus merveilleux, les plus bouleversants et les plus étonnants de 2018.

En février, SpaceX a réalisé un exploit impressionnant: la société spatiale a lancé pour la première fois sa fusée Falcon Heavy avec un lanceur réutilisable et dotée de 27 moteurs. C'est la fusée la plus puissante de la société à ce jour.

Thom Baur/Reuters

Après le lancement de Falcon Heavy le 6 février 2018, deux des trois lanceurs réutilisables de la fusée ont atterri en toute sécurité sur le sol de Floride.

Le lanceur principal a toutefois manqué sa piste d'atterrissage sur un drone dans l'océan Atlantique.

"Apparemment, il est tombé dans l'eau à environ 480 km/h et a sorti deux des moteurs du drone", a déclaré le DG de SpaceX, Elon Musk. Mais cette perte fut relativement mineure dans le contexte du succès général du lancement.

La charge utile de cette fusée Falcon Heavy fut la Tesla Roadster rouge d'Elon Musk, équipée d'un pilote factice et d'une note sur le tableau de bord: "NE TOMBE PAS EN PANNE!"

La voiture roule toujours dans le système solaire aujourd'hui. En novembre, SpaceX a annoncé qu'elle avait dépassé Mars.

En mars, des scientifiques de la NASA ont révélé de nouvelles découvertes sur la façon dont la vie dans l'espace peut nuire à nos yeux et à notre système immunitaire.

L'astronaute de la NASA Scott Kelly, à gauche, et son frère jumeau, Mark Kelly. Getty Images/Bill Ingalls/NASA

Lorsque l'astronaute de la NASA, Scott Kelly, a quitté son frère jumeau Mark sur Terre et a passé un an dans l'espace, des scientifiques ont profité de l'occasion pour en apprendre davantage sur la façon dont la vie loin de notre planète peut changer une personne.

Les chercheurs ont découvert que jusqu'à 7% de l'expression des gènes de Scott n'était pas revenu à leur état "normal" depuis son retour. Ces changements peuvent s'expliquer par la réponse de l'organisme au stress de la vie dans l'espace et peuvent avoir des conséquences durables sur le système immunitaire et les rétines de Scott Kelly.

Les astronomes ont repéré un nouveau type d'aurore qui se déplace plus au sud que la plupart des autres. Elle s'appelle STEVE.

STEVE, ou Strong Thermal Emission Velocity Enhancement, et la voie lactée sur le lac Childs, Manitoba, Canada. Krista Trinder/Centre de vol spatial Goddard de la NASA

L'aurore violacée qui se déplace sur des lignes de champ magnétique différentes des autres, elle peut donc paraître beaucoup plus proche de l'équateur que les autres aurores boréales.

Des scientifiques canadiens ont découvert pour la première fois ces étranges lumières en 2015. Les amateurs ont formé un groupe et ont commencé à travailler avec des chercheurs du Goddard Space Flight Center de la NASA. Le résultat de cette collaboration — la découverte d'un nouveau type d'aurores — a été publié dans la revue Science Advances du 14 mars.

STEVE, ou Strong Thermal Emission Velocity Enhancement, peut être difficile à voir car elle dure généralement moins d'une heure.

Après avoir étudié Mars pendant trois ans, des scientifiques italiens ont déterminé en juillet qu'il était possible que la planète rouge possède un lac d'eau liquide long de 20km au niveau de sa calotte glaciaire polaire.

La représentation de cet artiste montre à quoi pouvait ressembler Mars il y a environ quatre milliards d'années, alors qu'elle avait un océan d'eau. ESO/M. Kornmesser

"Si ces chercheurs ont raison, c'est la première fois que nous avons la preuve qu'il existe un grand plan d'eau sur Mars", a déclaré Cassie Stuurman, géophysicienne à l'Université du Texas.

D'autres parties de Mars sont trop froides pour que l'eau reste liquide.

Des astronomes ont découvert une particule fantôme en Antarctique, qui révèle une source de rayonnement parmi les plus dynamiques de l'univers.

Illustration d'un blazar ou trou noir en rotation qui engloutit la matière et jette des jets de radiations et de particules de haute énergie. DESY/Laboratoire de communication scientifique

Les chercheurs ont découvert en septembre la particule, un neutrino, à l'aide d'IceCube, un ensemble de capteurs intégrés à la glace antarctique.

"Lorsque les scientifiques sont remontés à la particule jusqu'à sa source, ils ont trouvé un monstre galactique que l'on appelle blazar: un trou noir en rotation rapide, des millions de fois plus gros que le soleil, qui engloutit gaz et poussière", a rapporté Dave Mosher de Business Insider.

Les humains n'ont jamais été aussi proches du soleil après le lancement de la sonde solaire Parker en novembre.

La sonde solaire Parker se rapprochera plus du soleil que n'importe quelle autre sonde qui l'a précédée. NASA Goddard/Youtube

La sonde constitue désormais l'objet de fabrication humaine la plus rapide, capable de survoler le soleil à une vitesse atteignant environ 343.000 km/h.

Les experts en énergie solaire espèrent qu'en parcourant des régions très chaudes du soleil, pouvant atteindre jusqu'à 2 millions de degrés Celsius, le robot contribuera à lever certains mystères sur le fonctionnement de l'étoile.

On revient sur Terre avec un butin de pirates d'une valeur de 17 milliards de dollars  découvert au large de la Colombie.

Cette photo révèle une caractéristique essentielle du navire San José: ses canons. Image REMUS, Institution océanographique Woods Hole

Le trésor provient d'un navire espagnol vieux de 310 ans, le San José, qui a sombré dans la mer des Caraïbes lors d'une bataille en 1708 avec des navires britanniques pendant la Guerre de Succession d'Espagne.

L'épave a été retrouvée en 2015 et des ingénieurs de la Woods Hole Oceanographic Institution, dans le Massachusetts, ont envoyé un drone sous-marin pour l'explorer plus en détail. En mai 2018, ils ont finalement révélé les détails de leur découverte.

La prime engloutie inclurait de l'or, de l'argent et des émeraudes.

Un Néerlandais de 24 ans a inventé et lancé un tuyau qui piège le plastique et qui, espère-t-il, aidera à sauver nos océans. (Mais il y a quelques problèmes techniques.)

The Ocean Cleanup

Boyan Slat espère que son dispositif Ocean Cleanup, mis en service en septembre, contribuera à résoudre le problème croissant de la pollution plastique. Le plastique dans l'océan tue les tortues de mer et d'autres formes de vie sous l'eau à un rythme alarmant.

Mais alors que l'appareil traverse le plastique coincé dans le Vortex de déchets du Pacifique nord, il laisse une partie de ces déchets plastiques s'échapper dans l'océan, a déclaré Boyan Slat en novembre.

"Nous sommes certains que nous sommes sur le point de réussir", a-t-il déclaré.

Des fabricants de médicaments ont également eu quelques victoires cette année. Il existe une nouvelle pilule pour les allergies aux arachides, mais elle peut avoir des effets secondaires désagréables.

Deux nouvelles thérapies utilisent des cacahuètes pour désensibiliser les personnes allergiques, dans l'espoir de protéger les personnes contre une exposition accidentelle. Ces produits pourraient être les premiers traitements contre l'allergie aux arachides approuvés aux États-Unis. Shayanne Gal/BI Graphics

De nouveaux médicaments contre les allergies, comme celui d'Aimmune, ont pour objectif de recycler le système immunitaire des personnes pour qu'ils tolèrent certains allergènes tels que l'arachide. Les données prometteuses d'un essai, publié en novembre, ont montré qu'après un an de traitement, 67% des enfants allergiques aux arachides étaient capables de tolérer environ deux arachides, contre seulement 4% de ceux ayant reçu le placebo.

Cependant, les résultats ne sont pas toujours satisfaisants car le médicament contient des cacahuètes et peut provoquer des réactions sévères. Plus de 50 personnes participant à cet essai ont dû recevoir une injection d'adrénaline après une réaction allergique.

Le fabricant de médicaments Eli Lilly a créé un nouveau type de médicaments contre la migraine, mais il coûte 575 dollars par mois.

Le traitement, qui a reçu en septembre le feu vert de l'administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments (FDA), est le premier médicament approuvé pour le traitement de la migraine. Auparavant, ce traitement impliquait des outils ou des médicaments initialement créés pour un but différent, comme le Botox et les médicaments anti-épileptiques.

La FDA a également approuvé un nouveau médicament qui cible les cancers basé sur l'ADN plutôt que sur l'emplacement de la tumeur.

Le médicament, appelé Vitrakvi (larotrectinib), a été développé par l'entreprise pharmaceutique Loxo Oncology et approuvé par la FDA en novembre. Vitrakvi a déjà été testé sur des patients atteints de cancers du poumon, du côlon, du sein et de la thyroïde.

Plutôt que de s'attaquer à certains types de cancer, le médicament cible les cancers en se basant sur des caractéristiques génétiquement similaires (biomarqueurs).

"Cette nouvelle thérapie oncologique n'est pas spécifique à un cancer survenant dans un organe corporel particulier, tel que le cancer du sein ou du colon", a déclaré le commissaire de la FDA, Scott Gottlieb, dans un communiqué. "Son approbation reflète les progrès réalisés dans l'utilisation de biomarqueurs pour guider le développement de médicaments et la fourniture plus ciblée de médicaments".

Selon les données publiées en octobre, Loxo a déclaré que 81% des patients qui ont essayé le médicament ont vu leur tumeur se contracter, tandis que 17% des patients ont vu leur tumeur disparaître complètement.

Cependant, le prix du médicament est élevé: il coûte environ 346.000 euros par an.

Les chercheurs ont également mis au point des robots médicaux mille fois plus petits qu'un cheveu humain et pouvant étouffer des tumeurs.

Ce robot injectable par voie intraveineuse a été déployé avec succès sur des souris et des porcs atteints de cancers du sein, de la peau, des ovaires et du poumon. Après cinq ans de recherche, l'équipe de scientifiques à l'origine du nanorobot a publié ses travaux en février.

Le robot tueur attaque la tumeur en bloquant sa réserve de sang frais. Les scientifiques ne l'ont pas encore testé chez l'homme.

Des chercheurs qui travaillent sur le cancer ont également découvert de nouvelles preuves selon lesquelles des régimes pauvres en graisses et en sucre pourraient aider à tuer les cellules cancéreuses lorsqu'ils sont utilisés en association avec un certain type de médicament.

Les chercheurs se concentrent sur les moyens de rendre les médicaments anticancéreux plus efficaces en modifiant le régime alimentaire des patients.

En juillet, une équipe de médecins a publié les résultats d'une étude dans laquelle ils ont administré à des souris atteintes de cancer des régimes cétogènes faibles en glucides et riches en graisses, tout en leur administrant un traitement appelé "inhibiteur PI3K", conçu pour tuer les tumeurs. Les résultats ont montré que la combinaison régime-traitement améliorait les effets du médicament.

Les scientifiques travaillent désormais sur un essai humain.

"Nous espérons vraiment que nous verrons à l'avenir une évaluation beaucoup plus minutieuse de ce que signifie un régime alimentaire et de ses effets sur la chimiothérapie", a déclaré à Business Insider Siddartha Mukherjee, co-auteur de l'étude et oncologue au centre médical Irving de l'Université Columbia.

Des scientifiques ont découvert un moyen de faire pousser de la viande dans un laboratoire sans compter sur les produits d'animaux abattus.

Une poignée de startups se lance dans une course pour créer de vrais morceaux de viande à partir de cellules animales dans un laboratoire.

Mais la plupart du temps, la nourriture utilisée pour persuader ces cellules de proliférer est un produit animal appelé sérum foetal de bovin, provenant de vaches abattues. Cela signifie que la viande cultivée en laboratoire n'est pas encore obtenu "sans cruauté".

Cependant, la startup néerlandaise Meatable affirme avoir résolu ce problème en utilisant uniquement des cellules souches provenant de cordons ombilicaux d'animaux.

"Ainsi, nous ne nuisons pas du tout aux animaux, et c'est du matériel qui serait autrement jeté", a déclaré en septembre Krijn De Nood, DG de Meatable, à Business Insider

La société a pour objectif de commencer à servir ses burgers et saucisses sans abattage aux restaurants dans environ quatre ans.

En Égypte, des archéologues ont ouvert un sarcophage noir de 30 tonnes et ont découvert trois squelettes, dans des eaux usées non traitées.

Des archéologues découvrent un cercueil contenant trois momies à Alexandrie, en Égypte, le 19 juillet 2018. REUTERS/Mohamed Abd El Ghany

Le sarcophage, vieux de 2 000 ans, a été découvert en juillet par une équipe de construction travaillant dans la ville portuaire d'Alexandrie, en Méditerranée.

Certaines personnes craignaient que l'ouverture du cercueil ne déverrouille un mauvais sort, mais l'archéologue Mostafa Waziri, secrétaire général du ministère des Antiquités d'Egypte, est allé contre cette idée. 

"J'ai été le premier à mettre toute ma tête dans le sarcophage", a déclaré Waziri. "Aujourd'hui, je me tiens devant vous ... et je vais bien."

Les trois squelettes trouvés dans le sarcophage étaient vraisemblablement des soldats, selon le ministère des antiquités égyptiens, et un crâne présentait des signes de fractures causées par un instrument tranchant.

Des archéologues égyptiens ont également découvert un produit laitier vieux de 3200 ans: le fromage le plus ancien au monde.

Université de Catane et Université du Caire

Le fromage a été retrouvé dans la tombe d'un maire de Memphis, en Égypte, du XIIIe siècle avant notre ère, ont annoncé des excavateurs en août.

Les enquêteurs pensent qu'il s'agit de fromage de vache ou de lait de chèvre.

Sur les réseaux sociaux, les amateurs de fromage ont rapidement déclaré qu'ils voulaient goûter l'ancien caillé, même s'il contient des bactéries mortelles.

Des scientifiques chinois ont annoncé en janvier qu'ils avaient cloné des singes, brisant ainsi la 'barrière technique' au clonage humain.

Zhong Zhong et Hua Hua, deux singes macaques clonés à l'Académie chinoise des sciences de Shanghai. Thomson Reuters

Les scientifiques de l'Institut des neurosciences de l'Académie des sciences de Chine ont cloné des singes en utilisant la même technique que celle utilisée pour concevoir le mouton Dolly il y a 20 ans. Mais il est toujours très difficile de cloner des primates: il a fallu 127 œufs pour produire deux macaques vivants. (Les scientifiques ont nommé les bébés singes Zhong Zhong et Hua Hua.)

Les chercheurs ont déclaré qu'ils n'avaient pas l'intention de cloner des gens de si tôt. Au contraire, ils veulent utiliser cette percée scientifique pour mieux étudier les maladies et les nouveaux médicaments.

Des chercheurs ont également découvert d'autres moyens avancés de faire des bébés. Mais une récente annonce sur les bébés génétiquement modifiés a suscité des questions et des critiques de la part de scientifiques du monde entier.

En octobre, des scientifiques ont annoncé la naissance de bébés souris en bonne santé, nés de deux mères et d'aucun père. Et ce mois-ci, les médecins ont rapporté qu'une femme qui avait reçu un organe transplanté d'un donneur d'organe décédé avait donné naissance à une petite fille.

Le scientifique chinois He Jiankui, qui prétend avoir réussi à modifier les gènes chez deux jumelles nées en Chine en novembre, a toutefois fait une annonce plus controversée. En utilisant une technique d'édition de l'ADN coupée et collée appelée CRISPR, les bébés sont nés immunisés contre le VIH.

Jiankui n'a toutefois fourni aucune preuve à l'appui de ses affirmations, et il est difficile de comprendre pourquoi quiconque devrait modifier génétiquement des bébés afin de les protéger du VIH, car il existe déjà des médicaments salvateurs pour la maladie auto-immune.

Les scientifiques s'inquiètent également du fait que si les affirmations de Jiankui sont vraies, les changements qu'il aurait apportés pourraient avoir des conséquences d'une portée considérable, dans la mesure où toute mutation génétique subie par le bébé serait transmise à sa progéniture.

Les scientifiques ont également appris davantage sur nos ancêtres humains cette année. Il s'avère que les premiers humains n'ont pas hésité à s'inquiéter pour d'autres espèces et qu'ils s'étaient croisés avec des hominines comme l'Homme de Denisova et l'Homme de Néandertal.

On peut voir des peintures de Néandertal dans une grotte à Pasiega. Thomson Reuters

Une étude génétique publiée en mars a révélé que, lorsque les Homo sapiens ont quitté l'Afrique, ils ont eu des relations sexuelles avec des Homme de Denisova à de nombreuses reprises.

Pour la troisième fois seulement, une femme a remporté le prix Nobel de physique.

Donna Strickland, professeure agrégée de physique à l'Université de Waterloo, au Canada, a partagé le prix Nobel de physique 2018 avec le scientifique français Gérard Mourou pour ses travaux sur les lasers.

Le prix Nobel de physique a été attribué à 210 personnes. Strickland, dont la page Wikipedia avait été précédemment refusée parce qu'elle n'était pas assez célèbre, a été surprise d'apprendre que parmi tous ces gagnants, elle n'était que la troisième femme.

"Est-ce vraiment tout? Je pensais qu'il pourrait y en avoir plus", dit-elle. "Nous devons célébrer les femmes physiciennes, car nous sommes bien là."

Cette année, une femme chimiste a également remporté le prix Nobel. Frances Arnold est devenue la cinquième femme depuis 1901 à l'obtenir. Ce prix récompense ses travaux sur l'utilisation de l'évolution dirigée pour la production d'enzymes pour de nouveaux produits chimiques et pharmaceutiques.

"Toute cette formidable beauté et complexité du monde biologique découle de cet algorithme de conception simple et magnifique", a déclaré Arnold après avoir remporté la moitié du prix 2018. "Ce que je fais, c'est que j'utilise cet algorithme pour construire de nouvelles choses biologiques".

Le prix Nobel de chimie a été attribué à 181 personnes depuis 1901.

Les scientifiques ont découvert deux nouveaux types de dinosaures géants.

Voici à quoi pourrait ressembler le dinosaure Ingentia prima. Jorge A. Gonzales

Une étude sur une nouvelle espèce découverte en Argentine a été publiée en juillet. La créature s'appelle Ingentia Prima, un nom dérivé des mots latins "énorme" et "premier". Le dinosaure pesait le même poids que trois éléphants d'Afrique lorsqu'il errait dans la nature il y a 210 millions d'années (30 millions d'années plus tôt que ce que les scientifiques avaient estimé quant à l'existence des dinosaures géants).

Un autre dinosaure, appelé Ledumahadi Mafube, a été découvert en Afrique du Sud, selon une étude publiée en septembre. On pense qu'il y a vécu il y a 200 millions d'années. Cela signifie que les deux créatures auraient existé à l'époque de la Pangée, alors que la Terre  était encore un super continent.

"Cela montre à quel point les dinosaures auraient pu marcher facilement de Johannesburg à Buenos Aires à cette époque", explique Jonah Choiniere, paléo-scientologue à la Wits University.

Les climatologues ont appris à quel point notre planète qui se réchauffe nous nuit.

Augustin Dieudomme regarde l'entrée inondée de son complexe d'appartements situé près de Cape Fear River, qui continue de monter à la suite de l'ouragan Florence à Fayetteville, en Caroline du Nord, le 18 septembre 2018. AP Photo/David Goldman

Les scientifiques ont estimé que l'ouragan Florence, qui a frappé les États-Unis en septembre, était 50% plus humide que la tempête sans le changement climatique.

Le gaz emmagasineur de chaleur ajouté à l'atmosphère terrestre par la combustion de combustibles fossiles signifie également qu'un milliard de dollars de biens immobiliers côtiers pourraient être menacés d'ici la fin du siècle. C'est ce que révèle un rapport publié récemment par l'administration Trump, qui a également révélé que des milliers de personnes allaient mourir chaque année de maladies liées à la chaleur si nous maintenions nos habitudes.

Mais les scientifiques proposent également des solutions prometteuses qui pourraient limiter l'augmentation de la température de la planète si nous agissions maintenant.

Les enquêteurs ont découvert l'affaire Golden State Killer grâce à une correspondance d'ADN. Les implications de cette technique sont énormes.

Joseph James DeAngelo, âgé de 72 ans, qui, selon les autorités, aurait été identifié grâce à des preuves génétiques comme étant le tueur en série surnommé "The Golden State Killer", comparaît devant le tribunal de Sacramento, en Californie, le 27 avril 2018. Fred Greaves / Reuters

L'assassin présumé surnommé "Golden State", en fuite depuis plus de 30 ans, a finalement été arrêté en avril car l'ADN d'un proche était disponible sur un site internet public consacré à la généalogie.

Une étude publiée en octobre estime que 60% des Américains blancs — les plus gros consommateurs de services de test d'ADN — pourraient désormais être identifiés jusqu'à un "troisième cousin ou plus proche" à l'aide de données ADN disponibles.

Cette année a été une année record pour les scientifiques de la politique américaine: les Américains ont élu au moins 10 nouveaux professionnels de la science au Congrès.

La candidate au Congrès, Kim Schrier, s'adressant à la foule lors d'une soirée électorale pour les démocrates le 6 novembre 2018 à Bellevue, dans l'État de Washington. Elaine Thompson/AP

Presque tous les candidats scientifiques retenus étaient des démocrates qui ont renversé les élus républicains aux élections de mi-mandat de 2018.

Après 129 ans, le monde a enfin commencé à utiliser une mesure plus précise du kilogramme.

Image fournie par BIPM

Le poids utilisé précédemment pour mesurer les kilogrammes, un morceau de platine iridié appelé Le Grand K, perdait en réalité de la masse.

Les scientifiques se sont réunis à Paris en novembre et ont voté en faveur du retrait de l'ancien poids, utilisé depuis 1889. Ils ont plutôt voté en faveur de l'utilisation de la constante de Planck (h), qui est fondée sur la quantité d'électricité nécessaire pour neutraliser la force du kilogramme. 

Plusieurs couples ont commencé à essayer un nouveau type de contraceptif masculin sous forme de gel pour les épaules.

Cameron Spencer/Getty Images

Le gel hormonal est conçu pour être appliqué sur les épaules de l'homme une fois par jour.

Les chercheurs espèrent que cela donnera aux hommes et à leurs familles davantage d'options de contraception pour les hommes que les préservatifs et les vasectomies.

L'essai d'un an vient juste de commencer, mais aucune société pharmaceutique ne s'est encore avancée pour financer le médicament.

Un cratère d'impact de la taille de Paris a été découvert sous la glace du Groenland. La météorite responsable de cela pourrait peser 5 milliards de tonnes.

Une illustration des astéroïdes se déformant vers le nord du Groenland. Natural History Museum of Denmark/NASA Goddard Space Flight Center

Une étude publiée en novembre a décrit le cratère créé par un astéroïde ferreux de 800 mètres de large qui a percuté le Groenland il y a entre 12.000 et 3 millions d'années.

Le risque d'une météorite géante existe toujours aujourd'hui, ce qui explique pourquoi un astronaute à la retraite a exigé à la NASA d'envoyer un télescope dans l'espace pour repérer les menaces.

"Pour l'amour de Dieu, financez cela", avait déclaré à Business Insider l'astronaute Russell dit "Rusty", retraité de la NASA.

Beaucoup d'expériences scientifiques fascinantes sont à attendre pour 2019. Avec d'abord, une nouvelle sonde sur Mars.

Des scientifiques et des ingénieurs de contrôle de mission du Jet Propulsion Laboratory de la NASA célèbrent l'atterrissage de la sonde InSight Mars le 26 novembre 2018. AL Seib/AP

La sonde InSight de la NASA a passé plus de six mois dans l'espace avant d'atterrir en toute sécurité sur le sol de Mars en novembre dernier.

Le robot qui évalue les tremblements de terre pourrait révéler de nouveaux secrets sur la  raison pour laquelle la Terre constitue un endroit aussi agréable pour vivre, alors que Mars est considérée comme une planète désertique et froide.

Les gens continueront à lutter pour repousser les limites humaines sur la Terre. Au bout du monde, deux hommes tentent de traverser l'Antarctique sans aucune aide — ce qui serait une première pour l'humanité.

Fourni par Colin O'Brady

"Tout le monde a énormément de potentiel inexploité et peut réaliser des choses vraiment incroyables", avait déclaré en novembre l'aventurier de 33 ans, Colin O'Brady, avant de commencer son périple de 70 jours.

Version originale: Hilary Brueck/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les découvertes scientifiques les plus folles de l'année 2017

VIDEO: Voici ce qu'il se produit vraiment lorsque vous craquez vos doigts

Contenu Sponsorisé

Ecologie, emploi, émissions carbonées… Ce que vous ne saviez pas sur la responsabilité sociale des entreprises du secteur automobile

  1. ga

    Erreur dans le texte:

    Il était indiqué "DON'T PANIC!" (Ne paniquez pas !) sur le tableau de bord de la Tesla ce qui est une référence liée à "The Hitchhiker's Guide to the Galaxy" et non pas "NE TOMBE PAS EN PANNE!" comme l'indique l'auteur de cet article.

  2. Hans

    Business Insider devrait continuer des articles pourris orienté corporate, finance, argent, "politique" purement putaclick et laisser les sujets sérieux comme la Science tranquille. Cet article loupe 90% des découvertes majeures de 2018 pour se focus sur les plus médiatisées/orientées business.

Laisser un commentaire