Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les rayons non-essentiels qui ferment dans les supermarchés et ceux qui restent ouverts

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte


Vente de vêtements dans un Monoprix de région parisienne, septembre 2020. © Business Insider France/Claire Sicard

Jean Castex l'a annoncé ce dimanche soir sur TF1: à partir de ce mardi 3 novembre, la vente de produits "non-essentiels" sera interdite dans les supermarchés. "La vente des produits qui (...) sont d'ores et déjà interdits dans les commerces de proximité" sera interdite "dans les grandes surfaces" à partir de mardi, a-t-il précisé. Une "tolérance" pourra néanmoins être admise pour sa mise en œuvre jusqu'à mercredi 4, selon un communiqué de Bercy. Cette décision a été arrêtée à l'issue d'un week-end de concertation, notamment avec les fédérations des petits commerçants. L'objectif de cette mesure est d'éviter la concurrence que la grande distribution peut faire aux commerces fermés à cause du confinement, car considérés comme non-essentiels, comme les librairies, les magasins de jouets, de vêtements, etc.

"Nous ne reviendrons pas sur les mesures annoncées (...), il faut que le maximum de personnes restent à leur domicile", a également précisé le premier ministre, confirmant qu'il ne changerait pas d'avis pour le moment sur la fermeture des commerces non-essentiels. Reconnaissant qu'il s'agissait pour lui d'un "crève-cœur", Jean Castex a promis de "soutenir massivement (ces commerces) pour ne pas qu'ils mettent la clé sous la porte". "Rendez-vous est déjà pris pour voir si la situation s'améliore, comment ils pourront progressivement sortir de cette situation", a-t-il également confirmé dimanche soir.

À lire aussi — Les hypermarchés et la Fnac ne sont plus autorisés à vendre des livres pendant le confinement

Afin de préciser quels rayons sont interdits à la vente dans les supermarchés, un décret a été publié mardi 3 novembre, en début de matinée, par le gouvernement. Il précise que les supérettes d'une surface de vente inférieure à 400 m² ne sont pas concernées par ces restrictions de vente, seuls les magasins de grande taille le seront. Cette liste a notamment été déterminée en fonction des commerces restant ouverts : la Fnac ayant par exemple toujours le droit de vendre en magasin des ordinateurs, c'est la même chose pour les grandes surfaces. Le même raisonnement est tenu pour les journaux, les bureaux de tabac et magasins de presse qui restent ouverts, ou encore les aliments pour animaux ou les produits de jardinage.

En se basant sur la liste des commerces autorisés à rester ouverts durant le confinement, publiée dans un précédent décret le 29 octobre 2020, on pouvait d'ores et déjà établir quels rayons allaient rester ouverts dans les grandes surfaces, et quels rayons seraient obligés de fermer. Le décret publié ce mardi confirme cette liste :

Les rayons de supermarchés qui doivent fermer :

  • les produits culturels : livres, CD, DVD, jeux vidéo...
  • le rayon textile : vêtements, chaussettes, sous-vêtements...
  • les articles de sports
  • les jouets
  • les produits de "gros électroménager"
  • les produits de décoration
  • les fleurs
  • le rayon bijouterie / joaillerie
  • le rayon ameublement

Les rayons de supermarchés qui peuvent rester ouverts :

  • toute l'alimentation, y compris les rayons à la coupe
  • les boissons, y compris les produits alcoolisés
  • les produits d'hygiène, de toilette et de beauté : déodorants, articles de rasage, produits pour les cheveux, parfums, maquillage...
  • les produits de quincaillerie, dont les articles de cuisine, le petit électroménager, les piles et les ampoules
  • les articles de bricolage
  • la droguerie : produits de lavage, d'entretien et articles pour le nettoyage
  • les dispositifs médicaux grands publics (pansements, alcool 90°) et les masques
  • les articles de puériculture, y compris les habits pour les bébés
  • le rayon mercerie
  • le rayon papeterie
  • le rayon vendant les journaux et les magazines
  • les produits informatiques et de télécommunication
  • les produits destinés aux animaux de compagnie
  • les graines et les engrais pour le jardinage
  • les articles destinés à l'entretien des véhicules
  • la vente de carburants dans les stations-service

À lire aussi — La liste des commerces qui pourront rester ouverts pendant le confinement

Découvrir plus d'articles sur :