Kim Kardashian le 28 août 2016

Kim Kardashian le 28 août 2016 ©REUTERS/Eduardo Munoz/File Photo

Kim Kardashian a été braquée à main armée, alors qu'elle séjournait à Paris pendant la Fashion Week, dans la nuit du 2 au 3 octobre 2016.

L'entrepreneuse, productrice et ancienne star de télé-réalité américaine se trouvait dans un hôtel privé du huitième arrondissent, quand cinq hommes déguisés en policiers l'ont attachée et ont dérobé des bijoux pour une valeur de 10 millions d'euros, d'après la police.

Kim Kardashian est une femme d'affaire qui gagne sa vie grâce à ses lignes de vêtements, produits cosmétiques, émissions de télé-réalité, applis pour smartphones ainsi qu'en monétisant ses apparitions dans des événements huppés tout autour du monde. Avec son mari Kanye West, ils seraient à la tête d'un capital de 250 millions de dollars.

A la suite de l'annonce de son agression, de nombreux messages ont fusé sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter. Il y avait les "blagues" de mauvais goût les plus sexistes — relevées par Buzzfeed France ce matin — mais aussi, pour une grande partie des internautes qui ont fait part de leur réaction sur Twitter, de nombreuses critiques quant à la valeur des bijoux que possédait la star.

d   b a c

Philippe Poutou, candidat à l'élection présidentielle de 2012 et porte parole du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) s'est même fendu d'un gazouillis pour en appeler à "la redistribution des richesses".

j

Kim Kardashian a beau avoir déclaré que cet événement était le "pire moment de sa vie", quelques personnes ont affirmé qu'au vu de la fortune de la star, ce vol n'était "pas si important".

r s z

Il y a aussi ceux qui ont — très subtilement — tenté de mélanger sexisme et argent dans une même phrase.

h

e

g

Enfin, Ouest France s'est demandé comment "une starlette de la téléréalité, surtout connue pour ne rien faire" était "devenue si riche".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: Voici comment Ralph Lauren est passé du petit employé d'une boutique de vêtements à l'influent homme de mode riche de 5,8 Mds$