Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les scientifiques recherchent activement une météorite vieille de 4,5 Mds d'années en Ardèche — voici pourquoi il est important de la retrouver rapidement

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les scientifiques recherchent activement une météorite vieille de 4,5 Mds d'années en Ardèche — voici pourquoi il est important de la retrouver rapidement
© Wikimedia Commons/Navicore

Les scientifiques sont activement à la recherche d'une météorite tombée mercredi 27 février dans la campagne ardéchoise, aux environs du village de Sceautres, rapporte le site de LCI. La chute d'une telle météorite, veille de 4,5 milliards d'années, est "un événement rarissime", a indiqué François Colas, directeur de recherche à l'IMCCE (Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides) de l'Observatoire de Paris.

D'autant plus que cette météorite pourrait renfermer des informations importantes concernant la formation de notre système solaire il y a 4,5 milliards d'années, a expliqué François Colas à LCI : "Il s'agit d'une météorite primitive. Grosso modo, c'est la matière cosmique qui nous a fabriqués. Ce rocher spatial ne s'est jamais agrégé à une grosse planète, comme la Terre, Mars ou Vénus. De ce fait, il est toujours en état". Et d'ajouter: "L'idée n'est pas de la mettre sur une étagère ou qu'elle prenne la poussière dans la réserve d'un musée. Le but, c'est de faire de la science en l'étudiant. Pour vous donner un exemple, une météorite primitive a été retrouvée le siècle dernier, près de Montauban. Tous les ans, deux à trois articles scientifiques sont publiés. Et des laboratoires du monde entier contactent le Muséum d'histoire naturelles pour obtenir un échantillon."

Cette météorite noire mesurerait entre quatre et cinq centimètres et pèserait environ 150 grammes. Elle "provient sans doute d'une région qui se trouve entre Mars et Jupiter, qu'on appelle communément la ceinture d'astéroïdes" comme l'a dit François Colas.

Les astronomes ont bon espoir de retrouver ce caillou tombé de l'espace car à la différence des météorites anciennes, elle a sans doute rebondi sur le sol et n'est donc pas sous terre. Mais les recherches ne pourront pas s'éterniser au-delà d'un an toutefois car il s'agit d'une météorite dite "très fraîche", autrement dit non-altérée par la pluie et l'érosion. Mais "si celle-ci n'est pas retrouvée d'ici un an, sa valeur scientifique sera en grande partie altérée", a souligné le chercheur français.

Découvrir plus d'articles sur :