Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les succès de SpaceX commencent à inquiéter les Russes

Les succès de SpaceX commencent à inquiéter les Russes
© com/SpaceX

Avec SpaceX, l'entrepreneur tech Elon Musk promet de faire baisser les coûts de lancements de fusées de façon considérable et de rendre ainsi l'exploration spatiale plus abordable.

L'un des arguments de taille qu'il possède, ce sont ses fusées Falcon 9 réutilisables.

L'entreprise d'Elon Musk est déjà parvenue par deux fois à lancer et à récupérer le premier étage d'une fusée Falcon 9: la première fois en mars dernier, puis une seconde fois, plus récemment, à la fin du mois dernier.

Ces succès de SpaceX inquiètent de plus en plus les Russes, qui préparent leur réponse.

Dans une interview à Ars Technica, repérée par nos confrères d'Ulyces.co, Igor Komarov, directeur de l'agence spatiale russe Roscosmos, a admis que SpaceX posait "un défi important" pour l'aérospatiale russe.

Mais pour empêcher que SpaceX ne domine le marché mondial des lancements de satellites, les Russes travaillent sur une réduction de 20% du coût des lancements de ses fusées Soyouz, a affirmé Igor Komarov à Ars Technica:

"Si nous y parvenons, nous resterons compétitifs."

Pour parvenir à cet objectif d'ici cinq ans, la Russie devra finaliser le développement de sa fusée Soyouz 5, un engin spatial de la même classe que le Falcon 9 de SpaceX qui devrait être moins compliqué à fabriquer que les versions précédentes, d'où la réduction de coûts de lancement.

Mais comme le fait remarquer le site Ulyces.co, cette stratégie a une faille, puisque la Russie fait le pari que SpaceX ne parviendra à réduire ses coûts que de 15 à 20% d'ici cinq ans.

Un pari qui pourrait sembler ambitieux, sachant que la réutilisation du premier étage des fusées Falcon 9 de Space X permettrait de réaliser 30% d'économies sur des lancements facturés à plus de 60 millions de dollars.

Sans oublier que la société d'Elon Musk travaille également sur la possibilité de réutiliser également le second étage de ses fusées.

Découvrir plus d'articles sur :