Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Les tardigrades qui ont accidentellement atterri sur la Lune pourraient avoir survécu

Les tardigrades qui ont accidentellement atterri sur la Lune pourraient avoir survécu
© Shutterstock

La Lune pourrait avoir de nouveaux habitants. Une horde de créatures microscopiques appelées tardigrades étaient à bord du vaisseau spatial israélien Beresheet, qui s'est écrasé sur la surface lunaire il y a presque quatre mois. Mais comme les tardigrades peuvent survivre dans des environnements extrêmes, il est probable que ces petits astronautes soient encore en vie. Ces organismes microscopiques peuvent se passer d'eau et d'oxygène pendant de longues périodes de temps dans un état de stase appelé cryptobiose, pendant lequel leur corps se dessèche et leur métabolisme s'arrête. Quand un tardigrade déshydraté est de nouveau déposé dans de l'eau, il retrouve ses capacités en quelques heures.

"Les tardigrades déshydratés peuvent survivre à des pressions 74 000 fois supérieures à la pression que nous subissons au niveau de la mer, de sorte que l'impact de l'accident lunaire de Beresheet ne devrait pas être un problème pour eux", a déclaré Roberto Guidetti, zoologiste, à Business Insider US. "Ils peuvent rester dans cet état pendant des décennies, voire des siècles."

L'accident lunaire de Beresheet

Les tardigrades, aussi connus sous le nom d'oursons d'eau, ressemblent à des pommes de terre à huit pattes avec des visages rabougris et des petites griffes, une fois observés sous un microscope.

Le tardigrade est l'un des organismes les plus résistants de la planète. Ralph O. Schill/Agence spatiale européenne

Des tardigrades déshydratés ont été placés à bord du vaisseau spatial Beresheet par une organisation à but non lucratif appelée Arch Mission Foundation, dont le but est de développer une sorte de sauvegarde de la Terre. Dans le cadre de cette mission, la société a mis à bord de l'engin spatial une "bibliothèque lunaire", un DVD contenant les archives numériques de presque toutes les pages de Wikipedia en anglais, ainsi que des livres électroniques et des échantillons d'ADN humain. Des milliers de tardigrades ont été envoyés avec cette bibliothèque.

À lire aussi - La Lune abrite plus d'eau qu'on le pensait, et ça pourrait servir au voyage vers Mars

Beresheet a quitté la Terre le 22 février, mais à l'approche de la surface lunaire le 11 avril, une panne d'ordinateur a entraîné un dysfonctionnement du moteur principal de l'engin spatial et s'est écrasé sur la Lune à environ 500 kilomètres à l'heure.

SpaceIL/IAI via YouTube

Dans une récente interview accordée à WIRED, le fondateur de la Fondation Arch Mission, Nova Spivack, a déclaré que son entreprise pensait que le DVD ainsi que les tardigrades ont survécu à l'accident. "Ironiquement, notre chargement est peut-être la seule chose qui reste de cette mission", a-t-il affirmé. Cela signifierait que des milliers de tardigrades sont en train de geler sur la Lune.

De petits astronautes indestructibles

Selon Roberto Guidetti, les tardigrades de l'espace sont probablement vivants, mais pas "actifs", ce qui signifie qu'ils sont toujours en état de stase. S'ils étaient réintroduits d'une façon ou d'une autre dans de l'eau à la surface de la Lune, ils auraient le potentiel de retourner à un état actif, mais cela nécessiterait aussi de l'oxygène. Auparavant, il a été démontré que les oursons d'eau survivent dans le vide de l'espace, à l'intérieur d'un volcan et dans un lac antarctique à 80 kilomètres sous terre. Ils sont même revenus à un fonctionnement normal après avoir été gelés pendant trois décennies.

Les créatures, qui peuvent atteindre jusqu'à 1,2 millimètres de longueur, peuvent résister à des températures comprises entre -272 degrés et +151 degrés. Ils sont également capables de survivre à des niveaux élevés de radiations et de pression, jusqu'à six fois plus élevés que ce qu'on peut retrouver dans la partie la plus profonde des océans de la Terre. Certains scientifiques soutiennent que les tardigrades pourraient survivre à des événements catastrophiques comme les impacts d'astéroïdes, qui détruiraient la plupart des autres espèces de la Terre.

À lire aussi - Voici 19 faits incroyables sur la Lune

American Museum of Natural History

Mais les tardigrades déshydratés sur la Lune ne pourront probablement pas rester en vie éternellement. "S'ils sont directement exposés aux rayons ultra-violets solaires non filtrés, ils seront structurellement morts en quelques jours", a déclaré l'écologiste Ingemar Jönsson à Business Insider US. Les fluctuations de température sur la Lune posent également un problème : "Les températures autour et au-dessus de 100 degrés Celsius pourront tuer ces animaux assez rapidement", ajoute Ingemar Jönsson.

Les tardigrades auraient les meilleures chances de survie, dit-il, s'ils se retrouvaient sous la surface de la Lune à la suite de l'accident de Beresheet. On ne sait pas si c'est vraiment ce qui s'est passé, mais si c'était le cas, ils seraient à l'abri du rayonnement UV et du rayonnement cosmique, et les températures resteraient constamment sous zéro. "Dans de telles conditions, ils pourraient probablement survivre pendant des années", a dit Ingemar Jönsson.

Version originale : Aylin Woodward/Business Insider

Découvrir plus d'articles sur :