Le DG d'Intel Brian Krzanich will open CES Rick Wilking/Reuters

  • Le CES déborde généralement d'annonces ennuyeuses sur les produits qui ne seront pas adoptés par le grand public une fois le salon terminé.
  • Mais le grand sommet de l'industrie technologique mettra en lumière plusieurs tendances clés, y compris celles qui concernent les voitures connectées et les dispositifs à commande vocale, qui influenceront la technologie grand public au cours de l'année à venir et au-delà.
  • Les projecteurs seront aussi braqués  sur le DG d'Intel, Brian Krzanich, qui donnera le discours d'ouverture du salon après que son entreprise ait révélé une énorme faille de sécurité affectant presque tous les appareils qui utilisent ses processeurs.

Le CES, le rassemblement annuel à Las Vegas de plus de 100.000 technophiles, analystes, journalistes et ambassadeurs de marque célèbres se fait souvent surtout remarquer pour ce qui se passe à l'extérieur du salon que ses stands interminables de gadgets fantastiques.

Il est de plus en plus rare qu'un produit dévoilé ou qu'une annonce faite lors de ce sommet de la tech devienne un phénomène mondial. Avez-vous acheté une télévision 3D? Une voiture de Faraday Future? Un smartphone Palm Pre? Le CES est chargé de produits et d'annonces qui ont fait beaucoup de bruit médiatique lors du salon, mais qui ont échoué ou disparu de l'esprit du public peu de temps après.

Cependant, chaque année, une poignée de choses du CES continuent de faire écho au-delà du salon. Ce ne sont généralement pas des gadgets ou objets que vous irez acheter, mais les tendances sous-jacentes qui vont façonner la façon dont l'industrie de la tech grand public se développera dans les années à venir. Et l'événement de cette année ne sera pas différent en révélant certaines de ces tendances.

Mais ce n'est pas la seule chose qui pourrait se démarquer au CES. Cette année, pour la première fois depuis longtemps, le discours d'ouverture de l'événement mérite d'être remarqué.

Voici quelques-unes des idées et des tendances que je m'attends à mettre en avant au CES:

La 5G prend du galon — et offrira plus que des vitesses de téléchargement plus rapides

Il y a une nouvelle norme haut débit sans fil en chantier, baptisée 5G, qui ne sera pas seulement un thème majeur au CES, mais surtout au cœur des annonces de sociétés comme Qualcomm, Intel et Ericsson.

La plupart des gens assimilent probablement les débuts d'une nouvelle norme sans fil avec le fait de pouvoir télécharger les choses plus rapidement sur leur téléphone. La 5G va certainement fournir des connexions de données téléphoniques plus rapides. Mais cela pourrait aussi signifier d'autres choses.

En raison de la rapidité qu'elle offre, la 5G a le potentiel de remplacer les connexions haut débit filaires dans votre maison, ce qui pourrait finalement vous donner une autre option pour l'accès Internet en plus des anciennes compagnies de câble et de téléphone fixe. Cette année, les opérateurs télécoms américain Verizon et AT & T devraient lancer leurs premiers réseaux 5G dans certaines régions des États-Unis.

La norme de données sera également utilisée pour connecter de nombreux nouveaux appareils intelligents à Internet, y compris les voitures autonomes et les appareils ménagers. Dans le processus, elle pourrait stimuler beaucoup d'industries différentes, comme Steve Mollenkopf, DG de Qualcomm, l'a expliqué l'année dernière .

"Si nous avons un réseau beaucoup plus sécurisé et un réseau beaucoup plus robuste, alors vous pouvez y mettre des services essentiels — fournir des soins à distance, le contrôle des équipements physiques dans une sorte d'Internet des objets industriel qui prend des décisions. Vous pouvez avoir des voitures autonomes", avait dit alors Mollenkopf.

La 5G peut sembler quelque peu nébuleuse aujourd'hui, mais ce sera probablement la façon dont presque tous les gadgets que nous utilisons seront connectés au réseau en quelques années.

La réalité augmentée est survendue, mais les appareils d'aujourd'hui posent les bases pour l'avenir

Dans sa quête pour trouver la prochaine grande révolution après les smartphones, le secteur de la tech se concentre de plus en plus sur la réalité augmentée (AR), une technologie qui appose des images virtuelles sur des images réelles via un écran de smartphone ou des lunettes intelligentes. Le CES va être rempli de divers appareils et gadgets conceptuels d'AR , la plupart provenant de plus petits acteurs essayant de devancer les mouvements attendus par Apple, Google, Microsoft et d'autres géants de la techn.

Alors que je pense que la bulle AR va éclater cette année une fois que la réalité rattrapera le foin médiatique, les efforts comme ceux qui seront présentés au CES jetteront les bases pour les futurs dispositifs que nous voulons réellement.

L'informatique à commande vocale et les assistants personnels intelligents deviennent omniprésents

Grâce à des ventes record pendant les fêtes chez Amazon et au succès impressionnant de Google avec ses enceintes connectées opérées par Google Assistant, les assistants numériques à commande vocale ou assistants personnels virtuels ne sont pas seulement devenu chose courante. Ils deviennent omniprésents.

Attendez-vous à voir beaucoup d'autres acteurs se bousculer pour rattraper Amazon et Google. Au CES, on s'attend à voir des enceintes intelligentes de quiconque capable de manier un fer à souder et de se payer un billet d'avion pour Las Vegas.

Et ce n'est pas nécessairement une mauvaise chose.

La ferveur entourant les enceintes connectées et les assistants personnelles intelligents qui les opèrent nous rapproche du concept de l'informatique ambiante, où la plupart de nos appareils électroniques sont dotés d'une certaine intelligence et peuvent être contrôlés par la voix. Un grand nombre de gadgets vocaux exposés au CES ne seront pas vendus. Mais l'informatique vocale en général est là pour rester.

L'industrie du transport fait maintenant partie de l'industrie de la technologie

Chaque constructeur de voiture est maintenant une entreprise de technologie.

Ford, Mercedes, Toyota, et à peu près tous les autres grands constructeurs automobiles ne participent pas seulement au CES, leur présence prend de plus en plus de place dans le showroom chaque année. S'il y a une tendance du CES qui a fleuri ces dernières années, c'est le mariage de la technologie et du transport.

Beaucoup de grandes entreprises automobiles prévoient d'annoncer de nouvelles initiatives technologiques au CES cette année. Ces annonces seront probablement plus importantes et potentiellement transformatrices que celles de Samsung, LG, Sony et d'autres sociétés technologiques traditionnelles.

Les entreprises automobiles utilisent le CES pour présenter leurs dernières technologies, y compris les voitures autonomes, les systèmes de navigation soutenus par les logiciels d'Apple et de Google, et les systèmes d'info-divertissement basés sur Alexa qui peuvent interagir avec les appareils de la maison connectée. Les consommateurs pourront bientôt utiliser de nombreuses fonctionnalités, contrairement à beaucoup d'autres choses annoncées au CES.

La conférence d'ouverture méritera d'être regardée pour la première fois depuis des années

Chaque année, le CES débute par une conférence d'un leader de la technologie. Pendant des années, l'honneur est allé au DG de Microsoft, Bill Gates, puis à son successeur, Steve Ballmer. Mais depuis que Microsoft s'est retiré du CES après le salon de 2012, le discours d'ouverture a présenté un casting tournant de cadres d'autres géants de la technologie.

Et c'était un festival d'ennui.

Cette année devrait être différente. Le DG d'Intel, Brian Krzanich, fera la keynote d'ouverture. Son apparence arrive au meilleur moment possible — pour toutes les mauvaises raisons.

Mercredi dernier, Intel a révélé qu'il a trouvé une faille de sécurité qui affecte presque tous les processeurs fabriqués au cours des deux dernières décennies. La faille pourrait permettre à un hacker d'accéder à n'importe quoi sur n'importe quel appareil que vous possédez. (Les mises à jour logicielles qui traitent de la vulnérabilité sont en cours de déploiement, alors assurez-vous que vos appareils sont à jour.)

Cette nouvelle serait assez mauvaise. Mais il s'avère que Krzanich a gagné environ 24 millions de dollars en vendant des actions Intel et en exerçant des options après qu'Intel a découvert la faille - mais avant qu'il ne révèle la vulnérabilité au public. Le stock d'Intel a chuté de quelques points de pourcentage une fois que la société a rendu les bogues publics, donc l'encaissement de Krzanich semblait opportun. (Intel dit que la vente d'actions n'était pas liée à la connaissance de la vulnérabilité, mais cela n'a pas empêché beaucoup de s'interroger sur son déménagement.)

Ces questions vont planer sur chaque syllabe que Krzanich prononce à partir de la scène, et toute l'industrie observera pour voir comment il s'en sort. En supposant qu'il ne renonce, bien sûr.

Version originale: Steve Kovach/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Vous rechargez votre smartphone de la mauvaise manière

VIDEO: Cette carte du monde est faite de petites îles artificielles sur lesquelles on peut se promener