Votre maison est remplie de milliers d'espèces d'insectes, de bactéries et de champignons. Et bien que vous puissiez supposer que la plupart vivent dans vos toilettes, l'endroit le plus sale de votre maison n'est pas celui que vous croyez... C'est votre propre corps. Mais il s'avère que le fait d'avoir beaucoup de biodiversité autour de soi aide à rester en bonne santé. Retrouvez ci-dessous une transcription de la vidéo.

Regardez les choses en face, votre maison est sale. Elle est remplie de cellules de peau morte, de poussière… et d’environ 200 000 espèces différentes d'insectes, de bactéries et de champignons. Il est facile de supposer que la plupart d'entre eux vivent dans vos toilettes. Après tout, c'est là où… vous savez. Mais voici ce qui se passe réellement. L'endroit le plus sale de votre maison ne sont pas vos toilettes. En réalité, c'est vous.

Les microbes domestiques rôdent dans les endroits les plus improbables. Par exemple, cette bactérie qui aime la chaleur, du nom de Thermus aquaticus. Ces bactéries ne peuvent être trouvées que dans deux environnements : Des geysers brûlants comme Old Faithful à Yellowstone… et dans votre chauffe-eau. Un autre exemple est le champignon Penicillium. Ils se glissent dans votre climatiseur. Et lorsque vous l’allumez, ils sont projetés dans toute la maison, et peuvent causer des allergies chez 2 à 6% des gens. Donc quand vous remarquez une drôle d'odeur de moisi provenant de votre climatiseur, c'est probablement ce champignon.

Mais avant de commencer à regarder votre air central avec méfiance, pensez à ceci : vous déversez des microbes sur tout votre corps à chaque fois que vous prenez une douche. Il s'avère que des milliards d'organismes vivent dans votre pomme de douche… Entassés les uns sur les autres, ils forment une couche visqueuse d'un demi-millimètre d'épaisseur. Mais ce n'est pas nécessairement un problème. Les chercheurs ont découvert qu'un type de mycobactérie vivant dans la douche fait augmenter les niveaux de sérotonine. C'est un neurotransmetteur censé réduire le stress et augmenter le bonheur.

Et quand ces mycobactéries errantes atterrissent sur vous… elles rejoignent les dizaines de milliers d'autres espèces de microbes qui vivent à l'endroit le plus sale qui existe : votre corps. Comme Corynebacterium, des microbes qui donnent à vos aisselles cette mauvaise odeur… tout en combattant les agents pathogènes nocifs comme E. coli. Pendant ce temps, 300 à 500 espèces de microbes colonisent vos intestins… et on pense qu'ils jouent un rôle dans le maintien de votre système immunitaire, de votre système digestif et même de votre santé mentale.

Dans la catégorie des microbes non bactériens… vous avez des invités comme des acariens microscopiques qui vivent sur votre visage… et des moisissures qui colonisent vos orteils. Et bien que cette idée puisse vous donner des frissons, des microbes comme ceux-ci vous aident à rester en sécurité.

Vous voyez, le nombre d'espèces microbiennes inoffensives dans le monde dépasse d'un milliard le nombre d'espèces nuisibles. En fait, moins de 0,00000001 % des espèces microbiennes sont responsables de presque toutes les maladies infectieuses dans le monde. Et toutes ces bactéries inoffensives qui peuplent votre peau laissent également moins de place et de ressources pour les agents pathogènes, comme les microbes résistants aux antibiotiques. Ce qui signifie aussi qu'ils ont moins d'opportunités de prendre le dessus et de vous rendre malade.

Donc, même lorsque les antibiotiques échouent, ce sont peut-être tous ces autres microbes qui rampent sur vous qui vous protègent. Donc d'une certaine façon… vous devez vous salir un peu pour rester en bonne santé. Mais pour être totalement honnêtes, ce n'est pas une excuse pour arrêter de prendre des douches. En plus, vous ne voulez pas non plus rater cette mycobactérie qui vous fait du bien ! Cette vidéo a été réalisée en grande partie grâce à Rob Dunn, et à l'information contenue dans son nouveau livre, "Never Home Alone".

Produit par Gina Echevarria et Shira Polan

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici ce que l'abus d'écrans peut faire à votre corps et votre cerveau