Les traders de JPMorgan ont gagné 80 millions de dollars par jour en 2016

Les traders de JPMorgan ont gagné 80 millions de dollars par jour en 2016

Un trader au New York Stock Exchange le lendemain de l'élection présidentielle américaine, le 9 novembre 2016. REUTERS/Brendan McDermid

JPMorgan a passé une excellente année 2016 en matière de trading.

La banque américaine a organisé son Investor Day la semaine dernière et le directeur de l'activité banque d'investissement, Daniel Pinto, a fait une présentation

D'après la slide ci-dessous, JPMorgan n'a pas enregistré un seul jour de pertes sur les marchés l'an dernier. Son activité sur les marchés a généré 80 millions de dollars de chiffre d'affaires par jour en moyenne, contre 70 millions en 2015. JPMorgan a généré environ 21 milliards de dollars au total en revenus fixes, cessions et négociations d'actions en 2016. La volatilité du marché fut stable dans le même temps.

Daniel Pinto a dit lors de sa présentation que la banque passe beaucoup de temps à débattre du risque approprié à intégrer.

"Nous devons décider du niveau de risque nécessaire pour fournir de la liquidité sur n'importe quel type de conditions de marché", a-t-il expliqué. "Si nous essayons d'être le plus intelligent et de donner un coup de collier pour obtenir une profitabilité excessive, nous serons en mauvaise posture."

JPMorgan

La croissance des revenus dépend de l'accroissement des revenus dans presque toutes les activités. Les revenus tirés du marché du flux (broker/dealer) ont augmenté de 21% de 2014 à 2016, tandis que les revenus liés au financement ont augmenté de 24%.

La banque fait désormais partie des trois premières dans 31 catégories d'activité qui génèrent 83% du fonds commun, selon JPMorgan. Ces derniers temps, la banque se concentre sur les actions et a inclus une slide dans sa présentation sur la croissance de l'activité dans le courtage principal, les actions et les dérivés d'actions.

JPMorgan

Version originale : Matt Turner/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : YouTube lance un service payant pour regarder du sport en ligne — voici pourquoi il n'est pas prêt d'arriver en France

La startup qui vient de séduire des investisseurs de la Silicon Valley a fait une erreur au début que beaucoup d'entrepreneurs français commettent

  1. PHP

    Le titre le plus putassier qu'on puisse imaginer, faire jouer la confusion entre les revenus générés par les traders pour leur entreprise (chiffre d'affaire) et leur salaires. Bravo Business Insider...

Répondre à PHP Annuler la réponse.