Comme ses concurrents, Auchan a des difficultés dans ses hypermarchés en France confrontés à la concurrence d'Amazon. REUTERS/Gleb Garanich

Auchan a une nouvelle fois vu ses ventes reculer en France, où il perd du terrain pour la quatrième année consécutive malgré un vaste plan d'investissement pour se relancer.

Le chiffre d'affaires d'Auchan Retail, qui regroupe les activités de distribution du groupe, a reculé de 1,1% l'an dernier dans l'Hexagone, pénalisé comme Carrefour par les contre-performances de ses hypermarchés aux prises avec la concurrence féroce de Leclerc et Casino.

Les ventes en France représentent 35% de son chiffre d'affaires total.

"Nos ventes ont été positives dans tous les formats en France excepté les hypermarchés", a déclaré à la presse vendredi Wilhelm Hubner, directeur général d'Auchan Retail.

Malgré ce recul, l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a progressé de 1,3% en France, "grâce à une maîtrise des marges et à la volonté de se désintoxiquer de la promotion pour construire un commerce moins orienté sur le court terme", a-t-il ajouté.

Plus exposé que ses pairs aux très grands hypermarchés, avec une présence forte dans le non alimentaire directement concurrencé par le e-commerce, Auchan ne parvient pas à renverser la tendance.

Wilhelm Hubner a indiqué que le groupe travaillait à la "refondation" de ses hypers et a également reconnu un retard dans les formats de proximité, avec son enseigne A2Pas.

Auchan a annoncé le 2 mars un plan d'investissement de 1,3 milliard d'euros en France sur trois ans pour unifier ses enseignes et dynamiser ses ventes.

Il prévoit de regrouper tous ses formats sous l'enseigne Auchan, en faisant passer ses 256 supermarchés Simply Market et magasins de proximité A2Pas détenus en propre sous les bannières Auchan Supermarché et MyAuchan.

Le groupe a également annoncé avoir lancé, fin 2016, le processus de cession d'Alinea, son enseigne d'ameublement e de décoration.

Auchan Holding, qui regroupe les activités de distribution, la filiale immobilière Immochan et la banque Oney Bank, a publié pour sa part un Ebitda consolidé en baisse de 1,2%

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Carrefour a l'ambition de rattraper Amazon dans l'e-commerce — mais on ne sait pas comment il compte s'y prendre

VIDEO: On vous fait visiter 'Bitcoin (r)evolution art', l'exposition où les crypto-monnaies sont utilisées de manière artistique