Publicité

Les ventes de Leclerc et Intermarché progressent fortement en ce début 2021

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les ventes de Leclerc et Intermarché progressent fortement en ce début 2021
L'enseigne Intermarché progresse de +0,6 point de part de marché début 2021. © Business Insider France/Claire Sicard
Publicité

Si Lidl a été l'une des enseignes affichant les plus grosses progressions de part de marché tout au long de l'année 2020, elle se fait doubler en ce début d'année et n'est pas sur le podium des meilleures ventes de janvier. Comme chaque mois, l'Institut Kantar a communiqué les chiffres des dépenses des ménages en produits de grande consommation. Selon les données Worldpanel*, c'est le groupe E.Leclerc qui affiche la plus grosse progression sur la période allant du 28 décembre 2020 au 24 janvier 2021 : l'enseigne leader de la grande distribution a vu sa part de marché augmenter de +0,7% atteignant 22,3% de Pdm sur ces dates.

Si ces derniers mois le distributeur avait vu ses magasins moins fréquentés par les Français, craintifs par rapport à la pandémie de Covid-19, cette belle performance de début d'année est à mettre au compte du chiffre d'affaires réalisé par les drives de Leclerc : les commandes drive ont ainsi progressé de +33% sur le mois de janvier, attirant ainsi plus de 500 000 nouveaux clients. Des résultats qui ne font que confirmer ceux de l'année 2020 pour le groupe : avec près de 50% de parts de marché sur le drive en France, Leclerc a réalisé plus de 4,5 milliards de chiffres d'affaires en 2020 grâce à ce type de commandes.

À lire aussi — Prisunic, Mammouth, Shopi... Ces 7 enseignes de supermarchés aujourd'hui disparues ont marqué leur époque

Intermarché et Système U en embuscade

Dans le trio de têtes des plus belles progressions de ce début d'année 2021, on retrouve deux outsider à Leclerc : Intermarché et Système U. Sans surprise, il s'agit des trois enseignes proposant actuellement les prix les moins chers sur les grandes marques dans les rayons de leurs magasins. En ces temps de crise économique, les Français ne s'y trompent pas et le critère du prix est devenu plus que jamais un gage de succès pour les enseignes.

Le groupement Les Mousquetaires, qui comprend les points de vente Intermarché et Netto, talonne Leclerc : il progresse sur la période de +0,6 point atteignant une Pdm de 15,7%. Cette performance est à mettre à la fois sur le compte du canal internet, mais aussi grâce à son trafic en magasins physiques. De son côté, les magasins Système U affichent la troisième plus grosse progression sur janvier, avec +0,4%, et une Pdm de 11%.

À lire aussiLe robot Monsieur Cuisine Connect de Lidl bientôt interdit à la vente en France ?

L'enseigne Lidl, si elle progresse moins que certains mois récents, voit quand même sa Pdm augmenter de +0,1% pour atteindre 6,7% grâce à un gain de 400 000 clients supplémentaires sur la période. À noter que l'institut Kantar ne communique jamais les évolutions à la baisse des distributeurs : on peut donc légitiment déduire de ces données que l'heure n'est pas à la fête pour les groupes Carrefour, Auchan ou Casino — comme les mois précédents.

La consommation des Français progresse en valeur

Sur cette même période, la consommation des Français concernant les produits de grande consommation et frais libre-service a progressé de +8,8% en valeur, surtout grâce aux commandes internet, que ce soit pour une livraison à domicile ou un drive. Avec la mise en place échelonnée d'un couvre-feu à 18h, les Français ont en effet plus que jamais utilisé leurs ordinateurs pour faire leurs courses. Un quart des ménages français ont en effet consacré un tiers de leur budget grande consommation au seul circuit internet sur les trois derniers mois. La part de marché d'internet augmente de +2,2 points en janvier pour atteindre 9% des ventes sur la période.

*Les données de Kantar portent sur l'évolution des dépenses concernant les Produits de Grande Consommation (PGC) et Frais Libre-Service (FLS), c'est-à-dire l'alimentaire, l'hygiène, la beauté et l'entretien, sur la période du 28 décembre 2020 au 24 janvier 2021, par rapport à la même période l'année précédente.

À lire aussi Lidl, Carrefour, Leclerc : dans quels supermarchés les Français préfèrent-ils faire leurs courses ?

Découvrir plus d'articles sur :