Les voitures autonomes détecteraient moins bien les piétons à peau foncée

Les véhicules autonomes peuvent avoir plus de difficultés à détecter les piétons à la peau foncée que ceux à la peau claire. Jeff Swensen/Getty Images

Une nouvelle étude du Georgia Institute of Technology suggère que les systèmes de conduite autonomes pourraient avoir plus de difficulté à détecter les piétons à peau foncée que ceux à peau claire. Les chercheurs ont analysé l'efficacité des systèmes de détection d'images pour identifier les piétons, et ont soulevé qu'en moyenne, les systèmes de détection d'images étaient 5 % moins précis pour détecter les piétons à peau foncée. Selon les chercheurs, la différence pourrait être attribuée au fait que les piétons à peau foncé, qui constituent une minorité de la population, ne sont pas assez représentés dans les images utilisées pour former les systèmes, et que ces derniers n'en tiennent pas assez compte.

Les chercheurs responsables de l'étude ont fait analyser des images de piétons par huit systèmes de détection d'images. Les personnes sur les photos ont été séparées en deux groupes selon l'échelle de teintes de peau de Fitzpatrick, qui divise les teintes de peau en six catégories. Un groupe était composé de piétons qui tombaient dans l'une des trois catégories les plus claires de l'échelle de Fitzpatrick, tandis que l'autre groupe était composé de piétons qui tombaient dans l'une des trois catégories les plus foncées de l'échelle de Fitzpatrick.

À lire : Une Tesla Model S a foncé dans 5 véhicules en stationnement à Bruxelles — et le conducteur dit qu'il n'était pas à bord

Les systèmes de détection d'images ont ensuite tenté d'identifier tous les piétons sur les images, et les chercheurs ont comparé la capacité des systèmes à détecter les piétons à peau claire et ceux à peau foncée. En moyenne, les systèmes de détection d'images étaient 5% moins précis pour détecter les piétons à peau foncée, même lorsque les chercheurs contrôlaient des variables qui auraient pu expliquer la disparité, comme des piétons qui seraient partiellement cachés, ou l'heure à laquelle la photo était prise.

Selon les chercheurs, les différences de précision dans la détection des piétons pourraient s'expliquer par la représentation insuffisante de piétons à peau foncée dans les images utilisées pour former les systèmes, ainsi que par le fait que les systèmes ne se concentrent pas suffisamment sur les données et renseignements que leur fournit le groupe moins nombreux de piétons à peau foncée.

Bien que Vox note que l'étude n'a pas fait l'objet d'une évaluation par les pairs et qu'elle n'a pas utilisé les mêmes systèmes de détection d'images ou les mêmes ensembles d'images que ceux utilisés dans les véhicules actuels, l'étude suggère que les entreprises qui développent une technologie de conduite autonome devraient être attentives aux méthodes qu'elles utilisent pour former les véhicules à identifier les piétons.

Version originale : Mark Matousek / Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un conducteur de Tesla filmé en train de dormir sur une autoroute américaine. L'Autopilot exige pourtant l'attention de l'automobiliste

Ce robot joue avec votre animal de compagnie lorsque vous n'êtes pas là

Contenu Sponsorisé

Voici les trois catégories dans lesquelles E.Leclerc souhaite encourager l'innovation

  1. philibert phil

    Cette histoire des véhicules autonomes qui ont du mal à détecter des personnes de peau foncée me rappelle un fait réel c'est celui des appareils photo modernes . Chez les noirs j'ai plutot une peau plus claire par rapport aux autres, le problème se pose lorsque par exemple nous devons poser pour une photo du personnel de notre entreprise. Dans une forêt de "peau blanche" vos appareils ne me voient pas du tout . Comme je suis le seul noir dans un groupe de 50 "blancs" l'appareil photo ne distingue qu'une tache noire sur et 49 visages. Pas normal eh

Laisser un commentaire