Publicité

Les voyages pourraient s'effectuer sans restrictions entre l'Australie et la Nouvelle-Zélande dès avril

  • Recevoir tous les articles sur ce sujet.

    Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

    Ce thème a bien été retiré de votre compte

Les voyages pourraient s'effectuer sans restrictions entre l'Australie et la Nouvelle-Zélande dès avril
Station de ski autour du mont Ruapehu, dans l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande. © Airflore/Flickr
Publicité

Quand l'Europe subit encore de plein de fouet la pandémie de Covid-19, d'autres nations à l'autre bout du monde se rapprochent un peu plus d'un retour à la vie d'avant. La Nouvelle-Zélande a approuvé mardi 6 avril le principe d'une "bulle" avec l'Australie au sein de laquelle les ressortissants des deux pays pourraient voyager sans quarantaine, en espérant que celle-ci se concrétisera à la mi-avril. "Je peux confirmer que les voyages sans quarantaine débuteront dans moins de deux semaines, le 18 avril à 11h59", a annoncé la Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern.

Cette "bulle" devrait donc ouvrir un peu plus d'un an après que l'archipel du Pacifique Sud a fermé ses frontières en raison de la pandémie. L'Australie a de son côté en partie ouvert son territoire aux Néo-Zélandais il y a six mois, leur permettant de se rendre dans certains États sans avoir de quarantaine à observer. La Nouvelle-Zélande, qui n'a enregistré que 26 décès liés au Covid-19, est l'un des pays qui a été le plus efficace face à la pandémie, profitant à plein de son isolement géographique.

À lire aussi — Ces destinations étrangères où pourront voyager les touristes français vaccinés cet été

600 M€ espérés pour l'économie néo-zélandaise

Avec moins d'un millier de décès pour une population de 25 millions d'habitants, l'Australie a également été saluée pour sa gestion de l'épidémie. L'économie néo-zélandaise a considérablement souffert de l'absence de tourismstes étrangers sur son sol depuis plus d'un an. Le secteur touristique local espère que la "bulle" permettra d'injecter jusqu'à un milliard de dollars néo-zélandais (600 millions d'euros) dans l'économie nationale.

Jacinda Ardern a exhorté les Australiens à profiter de cette opportunité, à l'approche de la saison des sports d'hiver en Nouvelle-Zélande. "Nous sommes un endroit sûr pour venir en famille", a-t-elle dit lors d'une conférence de presse.

Plusieurs pays d'Asie-Pacifique travaillent sur des projets similaires de "bulle". Taïwan et l'archipel des Palaos, dans le Pacifique, en ont inauguré une jeudi, avec là aussi l'espoir de soutenir leur industrie touristique durement éprouvée par la pandémie.

À lire aussi — Les 10 destinations à visiter une fois dans sa vie selon les utilisateurs d'Instagram

Découvrir plus d'articles sur :