L'Europe a identifié 878 astéroïdes pour lesquels il existe un risque de collision avec la Terre dans les 100 années à venir

L'Europe a identifié 878 astéroïdes pour lesquels il existe un risque de collision avec la Terre dans les 100 années à venir

Illustration d'un astéroïde en direction de la Terre. Pixabay

L'Agence spatiale européenne (ESA) a déclaré, ce mardi 10 septembre 2019, que 878 astéroïdes pourraient risquer d'entrer en collision avec la Terre dans les 100 années à venir. Cette "liste à risques" répertorie "tous les objets pour lesquels une probabilité d'impact non nulle a été détectée", indique l'ESA sur son site dédié, où l'on peut trouver les détails concernant chaque objet (date de l'impact potentielle, sa taille, sa vitesse, la probabilité).

Patrick Michel, directeur de recherches au CNRS et responsable du groupe de planétologie du laboratoire Lagrange à l'Observatoire de la Côte d'Azur, avait affirmé à Business Insider France qu'"il est impossible de dire que le risque est nul en général, il est très très faible, et c'est d'ailleurs le risque naturel le plus faible par rapport à celui que pose par exemple, les tremblements de terre. Mais on ne peut pas totalement l'écarter et les conséquences peuvent être importantes, sachant que l'on ne connaît que 30% des objets de plus de 140 mètres qui croisent la trajectoire de la Terre". D'autant plus que la taille des objets indiquée dans la liste n'est qu'une estimation calculée de façon indirecte. 

A lire aussi — Le patron de la NASA alerte sur la menace d'un météore qui pourrait s'écraser sur la Terre

La mission AIDA pour dévier un astéroïde en 2022

Si l'un de ces astéroïdes venait à entrer en collision avec la Terre, les scientifiques auraient besoin de le savoir au moins cinq ans avant la date de l'impact pour mettre en place un plan de sauvetage. La NASA et l'ESA collaborent actuellement sur le projet AIDA, le premier test de déviation d'astéroïde en utilisant la technique de l'impacteur cinétique.

La NASA va tout d'abord envoyer un projectile artificiel, équipé d'une caméra embarquée et d'un logiciel de navigation autonome sophistiqué, à une vitesse d'environ 6,6 km/s, s'écraser dans la petite lune (160 mètres) de l'astéroïde double Didymos en 2022 afin de perturber sa trajectoire autour de son corps principal. L'agence spatiale américaine a obtenu le financement de la mission DART qui sera lancée en 2021 pour atteindre son objectif en 2022. La mission Hera de l'ESA viendra ensuite constater le résultat de l'impact en termes de déviation produite, taille du cratère et structure interne de la petite lune.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les civilisations extraterrestres ont peut-être déjà exploré notre galaxie et visité la Terre

VIDEO: Voici ce que deviendrait la Terre sans sa Lune

  1. Mariatte

    Il est inutile de s'inquiéter pour une hypothétique collision d'un astéroïde avec notre planète dans les cent années à venir car l'homme l'aura tellement saccagée avant, que l'humanité aura disparue. (Effet de serre grandissant - Pollutions - mers dépeuplées -
    Eaux polluées - Nourriture cancérigène etc...). Exemple parlant: on est en train de constater que les glaces fondent plus vite que prévu ! Cela va de soit puisque la destruction de notre environnement est obligatoirement en train de se faire de façon exponentielle.

Laisser un commentaire