L'homme qui a fait le tour du monde dans un avion solaire sort un argument implacable pour relativiser l’influence des climatosceptiques

Betrand Piccard (g.) et André Borschberg (dr.) près de Zurich, en Suisse le 22 novembre 2016. REUTERS/Arnd Wiegmann

Betrand Piccard (g.) et André Borschberg (dr.) près de Zurich, en Suisse le 22 novembre 2016. REUTERS/Arnd Wiegmann

Le président-élu américain Donald Trump vient de choisir un climatosceptique notoire pour diriger l'agence américaine pour l'environnement (EPA). Scott Pruitt nie l'influence humaine sur le réchauffement climatique et est proche de l'industrie pétrolière. 

L'annonce consterne les écologistes.

Mais elle n'inquiète pas vraiment le pilote suisse Bertrand Piccard. Avec André Borschberg, il a conçu et fait le tour du monde sans carburant dans l'avion solaire Solar Impulse. 

En effet, pour Bertrand Piccard, ce que les gens pensent du réchauffement climatique importe peu parce que les énergies propres sont de moins en moins coûteuses. Elles promettent donc de s'imposer naturellement.

Lors d'une rencontre avec l'Association du transport aérien international (IATA) à Genève, Bertrand Piccard a observé :

"Il y a cinq ans, toutes les technologies propres étaient plus chères que les autres. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Si l'objectif est de faire du profit et de créer des emplois, le charbon est hors course."

Ce promoteur de technologies renouvelables parie que dans moins de dix ans des particuliers pourront effectuer des vols de courte durée à bord d'avions électriques. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'un des plus grands confiseurs au monde recrute des météorologues pour travailler sur le changement climatique

VIDEO: Voici les 15 meilleurs aéroports du monde

Contenu Sponsorisé

3 questions aux vainqueurs du concours d'innovation L’Oréal Brandstorm 2019

  1. Serge

    Je pensais y trouver enfin un argument en faveur des croyances réchauffistes !

Laisser un commentaire