Super U de Conlie (Sarthe), le 29 mars 2019. Business Insider France/Elisabeth Hu.

Les ménages français ont augmenté leurs dépenses de produits de grande consommation et de produits frais ces dernières semaines. De mi-février à mi-mars, elles affichent 1,2% de hausse, selon les derniers calculs mensuels de Kantar – panel Worldpanel 2019 concernant les circuits généralistes de la grande distribution. Depuis le début de l'année 2019, la hausse cumulée atteint 1,9% en valeur. "Il s'agit d'un effet conjugué d'une légère reprise du nombre d'articles achetés et d'un retour modéré de l'inflation", analyse Kantar.

Poursuivant son dynamisme, l'enseigne Lidl accélère sur la période et dépasse désormais les 6% de parts de marché, 6,1% précisément, en hausse de 0,4 point. "Lidl bénéficie d'un meilleur trafic avec plus de 400 000 nouveaux acheteurs et d'une hausse de la fréquence d'achat", indique Kantar. Une progression soutenue notamment par d'importants investissements publicitaires (+14%) en radio et télévision et via des prospectus. 

En quatre ans, Lidl n'a cessé de grignoter peu à peu des parts de marché, passant de 4,9% en 2015 à 5,7% en 2018 et maintenant à 6,1% sur cette période de mi-février à mi-mars.

Ces données de Kantar portent sur les enseignes d'hypermarchés, supermarchés, hard discount, proximité et internet et sur un ensemble de produits de grande consommation (PGC) et les produits frais libre-service (FLS) dans les rayons alimentaire, liquides, hygiène-beauté et entretien. Elles sont issue d'un échantillon de 20 000 panélistes de sa base Worldpanel. 

L'étude de Kantar chiffre également la progression des ventes par internet qui atteignent désormais 6,4% (+0,3 point). Depuis le début de l'année, plus de 5 millions de ménages, soit 18% des foyers français, ont acheté des produits de grande consommation sur internet.

En un an, ce canal de distribution a séduit 325 000 ménages supplémentaires. "Ils ont consacré 34% de leurs dépenses totales à ce seul circuit Internet", d'après Kantar.

E.Leclerc et Intermarché progressent...

Côté enseignes, Lidl n'est pas la seule à progresser, les enseignes constituées d'indépendants se révèlent encore particulièrement attractives. 

Le Mouvement E.Leclerc signe sa sixième période de progression et affiche une hausse de 0,4 point à 21,3% de parts de marché du 18 février au 17 mars. L'enseigne a recruté 350 000 acheteurs et bénéficie par ailleurs d'une clientèle plus fidèle, explique Kantar. Par ailleurs, elle profite de l'engouement pour ses formats drive. 

Le groupe Intermarché retrouve aussi une bonne tendance et voit ses parts de marché progresser de 0,3 point à 14,7%, tandis que Système U gagne 0,2 point à 11% de parts de marché. 

Au détriment des groupes intégrés

Logiquement, la vitalité de ces enseignes se fait au détriment des autres. Carrefour et Auchan sont les premiers à en pâtir et enregistrent des baisses respectives de 0,4 point et 0,2 point sur la période. 

L'enseigne Market (groupe Carrefour) est également en repli de 0,2 point. 

Les résultats du groupe Casino sont plus mitigés. Si les hypermarchés Géant Casino et les supermarchés Casino sont stables, Leader Price en revanche recule de 0,3 point et Monoprix et Franprix sont en repli de 0,1 point. 

Enfin, Kantar souligne que les enseignes du groupe Delhaize (Cora/Match) sont stables tout comme le distributeur Aldi.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Vous pouvez maintenant vendre vos vêtements d'occasion dans les Galeries Lafayette

VIDEO: Cette brosse autonome et électrique veut laver vos dents en seulement 10 secondes — vous n'avez même plus à les frotter