Download_on_the_App_Store_Badge_FR_RGB_blk_100517

Lime, Grubhub... Uber accélère sa diversification pour compenser les pertes liées au coronavirus

Lime, Grubhub... Uber accélère sa diversification pour compenser les pertes liées au coronavirus
Uber accélère sa diversification : la plateforme a fait une offre de rachat de Grubhub, service de livraison de repas à domicile aux Etats-Unis. © Jeenah Moon/Bloomberg via Getty Images

Uber a fait une offre de rachat de Grubhub, service de livraison de repas à domicile aux Etats-Unis, d'après des informations de presse non confirmées par les deux entreprises. Selon le Wall Street Journal, le géant californien et la startup de Chicago ont entamé des négociations, mais le quotidien précise qu'une entente entre les deux entreprises est loin d'être acquise. Livrer des repas aux gens plutôt que de les conduire au restaurant : Uber semble revoir ses priorités à la lumière de la pandémie et des changements d'habitudes qui se profilent sur le long terme.

Il faut dire que l'épidémie de coronavirus a frappé de plein fouet Uber : l'entreprise a publié la semaine dernière une perte de 2,94 milliards de dollars au premier trimestre 2020, contre une perte de 1,01 milliard de dollars à la même période l'année dernière. Quasi à l'arrêt pendant le confinement, son activité principale d'Uber particulièrement souffert, à tel point que le géant californien prévoit de licencier jusqu'à 5 400 employés. Pendant cette période, Uber a pu compter sur sa filiale de livraison de nourriture Uber Eats pour compenser les pertes importantes dues à la pandémie de coronavirus et rassurer les investisseurs sur sa capacité à atteindre, enfin, la rentabilité — même si ce sera plus tard que prévu.

Être le numéro 1 ou le numéro 2 de chaque marché

Uber Eats, le service de livraisons de repas à domicile, a profité des mesures de distanciation sociale, avec un chiffre d'affaires en hausse de 53% à 819 millions, une portion encore maigre des 3,5 milliards de recettes accumulées en tout. Un achat ou un investissement potentiel dans GrubHub pourrait correspondre aux plans d'Uber d'être soit le numéro 1, soit le numéro 2 sur tout marché où la plateforme est présente. Dans le cadre de ces plans, Uber s'est retiré de sept pays la semaine dernière, mais d'autres accords ne sont pas hors de question.

L'acquisition de Grubhub "serait une opération aussi bien offensive que défensive pour Uber", remarque l'analyste Dan Ives de Wedbush. Cela lui permettrait "d'écarter un concurrent majeur d'Uber Eats et de consolider sa position sur le marché, surtout au moment où la pandémie de Covid-19 continue de concentrer l'attention sur les livraisons plutôt que sur les trajets de personnes, à court terme." A eux deux, ils représenteraient plus de la moitié (55%) du marché de livraison de nourriture aux Etats-Unis pour le compte de restaurants, estime l'analyste. Mais une fusion d'Uber Eats et Grubhub permettrait de réaliser des économies d'échelle, mais poserait aussi des questions en termes de rentabilité, le graal d'Uber, dont l'horizon a été repoussé par le nouveau coronavirus.

'La nouvelle réalité va changer en profondeur leur modèle économique'

"Uber (et son concurrent américain) Lyft font face à des tâches herculéennes. La nouvelle réalité va changer en profondeur leur modèle économique", remarque l'analyste Daniel Ives, de Wedbush Securities. Il y a quelques jours, Uber a noué un accord avec la startup californienne Lime, qui va acquérir le service de vélos et de trottinettes en libre service Jump d'Uber. "Le monde a changé et nous ne savons pas quand la reprise aura lieu (...), mais nous continuons de renforcer notre activité de trajets et d'examiner toute la plateforme dans les détails. Il n'y a pas de vaches sacrées", a déclaré le DG Dara Khosrowshahi, lors de la présentation des résultats trimestriels jeudi.

Uber, qui a dû supprimer 3.700 emplois (environ 14% de ses employés) pour réduire ses frais dans le contexte de la crise sanitaire et économique, a déjà commencé à accélérer sa diversification. Elle a lancé "Uber Direct" pour livrer des colis, et "Uber Connect", qui permet à des particuliers d'envoyer des objets personnels à de la famille ou des amis.

D'après le cabinet Factset, Uber pesait un peu plus de 57 milliards de dollars en Bourse mardi, soit environ 11 fois plus que Grubhub.

A lire : Uber pourrait vous demander de porter un masque pour monter dans ses voitures

Business Insider (avec AFP)
Découvrir plus d'articles sur :