L'Inde a détruit son satellite et ça mettrait en danger la Station spatiale internationale selon la NASA

Une simulation de débris spatiaux créée par le test de missile anti-satellite "Mission Shakti" en Inde, le 27 mars 2019. Analytical Graphics Inc.

La NASA a qualifié de "vraiment terrible" la destruction d'un satellite indien la semaine dernière et a déclaré que les débris spatiaux créés par l'explosion devaient désormais être considérés comme une menace pour la Station spatiale internationale (ISS) et les astronautes à son bord. L'Inde a délibérément détruit l'un de ses propres satellites avec un missile la semaine dernière, une initiative que le Premier ministre Narendra Modi a saluée comme celle qui fait de l'Inde "une puissance spatiale".

Cependant, Jim Bridenstine, administrateur de la NASA, a déclaré lundi 1er avril 2019 à certains employés que cette explosion représentait une menace "inacceptable" pour les astronautes à bord de l'ISS. Il a déclaré que le satellite s'était brisé en morceaux, dont bon nombre étaient assez gros pour constituer un danger pour la station spatiale, mais trop petits pour être repérés. On ne sait pas exactement combien de débris ont été créés par l'explosion.

La Station spatiale internationale en orbite. NASA

"Ce que nous suivons actuellement, ce sont des objets assez gros pour être suivis — on parle de 10 cm ou plus — environ 60 débris ont été repérés", a-t-il déclaré.

Il explique que 24 de ces débris se trouvaient au-dessus de l'ISS, alors que le satellite était en orbite à 297 kilomètres au-dessus de la Terre, plus bas que la station, qui orbite à environ 402 kilomètres au-dessus de la Terre.

"C'est vraiment terrible de créer une explosion qui envoie des débris à un sommet qui dépasse la Station spatiale internationale", a ajouté Jim Bridenstine. "Ce genre d'activités n'est pas compatible avec l'avenir des vols spatiaux habités." Il a ajouté que le risque de collision des débris par l'ISS avait augmenté de 44% en 10 jours à cause du missile indien.

Le Premier ministre indien Narendra Modi. Reuters

"C'est inacceptable et la NASA doit être très claire quant à son impact sur nous", a-t-il déclaré.

Il y a actuellement six membres d'équipage qui vivent à bord de l'ISS. Une entreprise spécialisée dans le suivi des objets spatiaux appelée Analytical Graphics Inc. (AGI) a simulé les débris créés par le test anti-satellite. La vidéo de simulation a été ensuite publiée sur YouTube.

"Nous avons modélisé 6 500 débris, essentiellement de plus d'un demi-centimètre", a déclaré Tom Johnson, vice-président de l'ingénierie chez Analytical Graphics Inc..

via Gfycat

L'Inde a minimisé le risque de débris après le lancement de son missile. Ses scientifiques les plus éminents ont déclaré la semaine dernière qu'ils s'attendaient à ce qu'ils disparaissent d'ici moins de 45 jours.

G. Satheesh Reddy, chef de l'Organisation pour la recherche et le développement de la défense en Inde, a déclaré que c'est un satellite militaire à basse altitude qui avait été choisi afin réduire le risque de débris.

"C'est la raison pour laquelle nous l'avons fait à basse altitude, il disparaîtra en un rien de temps", a-t-il déclaré à Reuters. "Les débris bougent en ce moment. Combien de débris, nous essayons de résoudre le problème, mais nous estimons que cela devrait disparaître d'ici 45 jours."

Le secrétaire d'Etat américain à la Défense par intérim, Patrick Shanahan, a averti un jour après le test indien que l'événement pourrait créer un "désordre" dans l'espace.

Version originale : Sinéad Baker/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'Inde devrait jouer un rôle majeur dans le spatial dans les années à venir, voici pourquoi

VIDEO: Vous avez certainement déjà été victime de ghosting — voici comment se remettre d'une rupture sans explications