REUTERS/Francis Mascarenhas

Apple, protecteur de vos données personnelles? Voilà ce qu'on pourrait croire, au vu du conflit qui oppose la firme américaine aux autorités indiennes. Depuis bientôt deux ans en Inde, Apple est en conflit ouvert avec le régulateur local des télécommunications, la TRAI. Ce dernier exige au groupe de Tim Cook, comme à tous les autres constructeurs téléphoniques, de rendre disponible au téléchargement une application antispam développée sous l'égide du gouvernement indien. Le but officiel: lutter contre le démarchage téléphonique abusif qui sévit dans le pays. Une demande refusée par Apple, qui estime que l'application collecte trop de données personnelles, notamment le contenu des SMS et l'historique des appels de l'utilisateur. Si Apple a demandé à bénéficier d'une exception, cette dernière vient d'être rejetée par le TRAI rapporte Reuters.

La firme américaine dispose désormais de 6 mois pour se conformer à la législation indienne. En cas de refus, Apple se verra tout simplement privé d'accès au réseau mobile national, rendant ses téléphones "non fonctionnels". Un problème que les utilisateurs indiens de smartphones tournant sur Android ne connaissent pas puisque Google a lui autorisé dès 2016 l'installation de l'application antispam sur sa plateforme de téléchargement Google Play.

De quoi faire décrocher un peu plus la marque à la pomme dans le deuxième plus grand marché de smartphones au monde. L'année dernière, seulement 3,2 millions d'iPhones y ont été vendus rapporte Bloomberg, sur un marché d'un milliard d'abonnés. Et pour cause : ces appareils sont trop onéreux pour la plupart des Indiens. Ils y sont en moyenne 40% plus chers qu'aux Etats-Unis à cause des taxes d'importations. Des ventes inquiétante confirmées par les chiffres 2018. Depuis le début de l'année, seulement 1 million d'iPhones ont été vendus, laissant à Apple seulement 2% de part de marché alors que le chinois Xiaomi empoche 31% et le sud-coréen Samsung 26%.

Autre écueil: les lois sur les points de vente physiques empêchent la firme américaine d'ouvrir des Apple Store tant que 30% des appareils qui y sont vendus ne sont pas fabriqués dans le pays. Un obstacle déjà levé par Samsung qui a inauguré en juillet l'ouverture de "la plus grande usine de fabrication de smartphones au monde" après avoir agrandi son site de Noida, dans la banlieue de New Delhi. 120 millions de téléphones y seront produits chaque année a assuré le géant coréen.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 179 nouveaux emoji sont pré-sélectionnés pour être ajoutés en 2019 — voici les plus attendus par les utilisateurs

VIDEO: Seuls 60% d'une vache sont utilisés comme nourriture — voici à quoi servent les 40% restants